mardi 27 janvier 2009

Ani / Eden

© Paul Kazandjian



Se perdre au creux, recomposer l’alphabet. Moussu, rocheux, sombre. Gagner la pente, dévider. La Terre s’entrouvre, les frontières s’entrechoquent. Se croisent. Jeu de triangles complices, de caps contraires. Entamer un périple inédit, improbable. S’immerger au sein de la roche. Matrice originelle. Plis amoureux qui se frôlent. Est-Ouest. Lire dans cet éventrement comme une naissance. Banc de cétacés. Méandres de reptile fabuleux. Enfantement du don. Première falaise d’ébène qui donne la clef. Ce mur de ténèbres est une porte. Ne plus essayer de déchiffrer. Au contraire. Suivre l’ombre, la courbe, le flou. Géologie des paradoxes. Libératrice. Qui épouse les opposés. Territoires solaires comme inondés d’algues. Vision sous-marine. Lire ça et là jeux de palmes, sourcils, bras. Mais ce paysage sait te dérouter. Se faire lourd, mutilé. Chairs vertes de l’horizon. Découpées sur l’étal. Blocs anonymes. Quelle mutilation obscène ? Monde zébré de terreurs. Masqués de printemps. Reprendre au début. La courbe métallique du fleuve semblable à une coupe d’obsidienne. Qui miroite, irradie. Vides et pleins à l’infini. Suivre ce labyrinthe où tu épuiseras les illusions. Evideras les certitudes. Eprouveras la moiteur de l’ensevelissement. Racines de Babel. Socle brûlé. A nouveau la Terre échappe, dissout, mêle. Inverser l’image. Cette suite d’arcades obliques t’invite à traverser. Piliers qui dansent. Fonds baptismaux. Détails de stèle. Retrouver une muraille d’église. Au plus profond. Que l’on suit du doigt. Irisée de vitrail. Rassurante et maternelle. Telle une roche humide de catacombes. Mosaïque d’idéogrammes qui se chevauchent, se fondent. Territoire d’Eden. Où l’homme n’est plus. Où il a toujours été. Prières des absents. Devenus totems, fauves, dômes. Multipliés à l’infini. Foule élémentaire innombrable. Indéchiffrable. Mais familière. Seuls les primitifs ont la clef. Abandonner la perspective trompeuse. Meurtrière. Les horizons faits de chiffres. Suivre les chemins du rêve. Cet instant entre deux. Lignes de fuite. Lignes force. Ani.
______

georgesfesta
30.05.06 - (Tous droits réservés)

site de Paul Kazandjian : http://voyageenarmenie.free.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.