mercredi 28 janvier 2009

Armenian Golem

© Tineke van Geel




Masque éclaté. Le mage dogon. Qui suit le visiteur. Prêt pour le rite. L’initiation noire. Le seuil caché. Où se trouve l’œil ? Diffraction du visage. Brisures. Fractales. Eclair soudain. Happé par le gouffre. S’immiscer. Précipice intime. Comme une corde lisse. Casque de guerrier. Face au miroir. Fixe. Aux aguets.
Vrille. Décomposition. Les mille et une cellules. D’enfermement. De délivrance. Telle une coupole qui s’enfonce. Descendre les marches. Lames scintillantes. Machine infernale. Septième cercle. Scintillement des ténèbres. Diamant rose. Spirale du signe. La séquence se déroule. Inverser. Iris. Tératologie. Texture.
Torsion des racines. Tu vacilles. Suivre l’évidement. Les marches fuient. Se dérobent. Séquoia de pierre. Croupe animale. Griffon. Sphynge. Qui s’interroge. Convulsion muette. Prêt à bondir. Le message. Férocité de l’ermite. Savoir replier. Resserrer. Strates. Muscles. Porte de Mycènes. S’engouffrer. Viser.
Le lien. Lingam vert. Sur lequel appuie la fine membrane. Tiare ocellée. Le hiéroglyphe anonyme. Flammèches de pierre. Ce pilier comme une ouverture. Séparant la nuit. Effraction. Repousser la tenture. Premier élément de la scène. Evidence de l’écrasement. Vigie cannibale. Qui attend l’initié. Se soumettre.
L’envers. Urnes factices. Les faces du labyrinthe. L’ultime souillure. Réduction des corps. Au plus interdit. Cellules d’enfermement. Ouvertes. Impossibles. Le dévoilement obscène. Cryptes obscures. Inhumaines. Crématorium. Nuit. Dénouer le poids. Pliures du tissu. Rideau de scène. Eclats de lumière. Dehors.
Le front si familier. Au bestiaire oublié. Tutélaire. Exorciser les conquêtes. Rendre à la Terre. Tous les souvenirs. Mémoire de l’arche. Montagne ailée. Les yeux écarquillés. Tels deux soleils sans fin. L’immensité a gagné. Corps infini. Scarifications. Partir au delà. Devenir roche. Paré du masque. Guerroyer. Néant.
Comme des portes immobiles. Paupières, lèvres. Mâchoires. Conjuration ocre. Qui déjà s’entrouvre. Proclamation du signe. Au-dessus la gangue lovée. Menaçante. Protectrice. Ce paradoxe. Union des contraires. Traductions humaines de l’insoupçonné. Nouvel exorcisme. Projeter des clefs. Cycles de vie.
Retourner à la surface. Calligrammes. Apprivoiser l’énigme. Ces territoires infimes. Où la roche dessine ses prophéties. Tu peux errer. Tout inventer. Reprendre. Composer. L’offrande se laisse caresser. Y imprimer la main. Le ventre. Découvrir le rite enfoui. Soulever la dalle. Autres brisures. Leurs corps.
Vasque océanique. Rochers maoris. Autels des grands fonds. S’immerger vers cette langue de pierre. Entrapercevoir. Arcanes. Approcher le zodiaque premier. Riches heures. Combats fabuleux. Secrets immarcescibles. Tu te laisses guider. L’entrée est proche. Gueule du monstre. Couperet. Possession lente.

_______

G. Festa - 01.2009 - (Tous droits réservés)

site de Tineke van Geel : http://www.tinekevangeel.nl



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.