lundi 26 janvier 2009

Chemins / Ways




Dans la fosse. Aux serpents accouplés. Ils te montrent le chiffre secret. La lettre des paradoxes. Ce sera facile. Inutile de déchiffrer. Initiales de prénoms intimes. Armes du Graal. Accouplement aztèque. Contre-nature. Nés de l’impossible union. Meurtrière angélique inhumaine. Tu lis la carte inédite. De tous les sens. Des sables affermis. Des coulées de chair. Ils te tendent les bras reprennent leur danse. Caprices. L’invitation. Envie de se glisser. Au cœur de l’arche déjà familière. De toutes leurs antennes. De leurs ailes. Myriade bondissante. Bruissante de mécanique. Comme une horloge multipliée anarchique. Profusion des contraires. Sur les corps tu lis autant de corolles que de damiers. Où se livrent des jeux immobiles. La course reprend. Dissimulée. En apesanteur. Créatures des forêts de l’âme. Ici nulle chasse. Un reliquaire des visions. Sinueux pardonnant. Les profondeurs lumineuses. Le fleuve irrigué de sang. Nourricier. Tu quittes la rive. Parvenu au cœur. Son battement maternel. Tu es protégé. De nouveau. Rencontres baptême. Les signes se livrent déjà. Ceux du hasard amusé. Les corolles qui tournoient. Parabole des élus. Tous les âges. De l’enfance témoin. Un murmure de source. Tu lis le cantique des rêves. Tout est simple. Immarcescible. Tu sais maintenant. Les formes ont toujours changé. Tu es arrivé. Alors les mots. Le nom. Photographie définitive inachevée. Jaillissante. Ton hiéroglyphe. Sceau de tous tes errements. Les messagers. Et puis les contraires. Qui t’ont révélé. Les autres si proches si loin. Ils ont oublié. Revenir alors. La vraie Terre. Reptilienne. Les carapaces luisent. Muscs. Appel des gouffres. Tentacules. Couloirs de roche. Radiographie. Chant des créatures. Possession.

GF – 05.05.06 - (Tous droits réservés)
_______________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.