lundi 26 janvier 2009

Clair de terre

© www.parev.am





Sur l’orbite des temps. Au cœur des espaces. Voûte de blocs et d’éclairs. Au-dessus des pôles. Tu contemples la mosaïque de métal. Qui multiplie le miroir. Plaines brûlées. Océans de glace. La Terre des origines. La menace. Alors tu apprivoises. Tentes d’arrêter la course. Le globe se creuse. S’évide. Sur le parapet des anges. Ils sont tous là. Comme une courbe de sourires. Tu n’es pas abandonné. Chaque signe debout. La foule des témoins. Ils ont étendu les draps les bannières. Comme un balcon triomphal. Tu es convoqué. Pour la dernière représentation. Les ombres les lignes fuyantes le pilier liquide. Tu agites les fantômes. Plantes le décor. Noirci d’espérance. Les flammes du bûcher. La pierre se courbe. Recompose l’arche familière. Fonds baptismaux. Prêts à se désagréger. Libérer la source. Comme un soleil noir aux six rais de pierre. Qui se saisit des mots. Les brûle. T’attend. Alors le bloc se détache. Te livre la clef. L’issue de l’enceinte. Comme une fenêtre. Aux barreaux vivants. Qui se détache nettement. Tu trouveras les mots. Pour soutenir le poids. Répartir la tension insupportable. Annuler la gravité. Vitrail d’ivoire et de cendre. La vision. Comme une bouche qui te confie l’ultime message. Sourire minéral. Ou alors l’œil. Familier. Universel. Qui ne se referme jamais. Le cyclope se souvient. Ils ont tenté l’inavouable. Brisé le secret. Libéré le pire. Dévoration des âmes. Qui seront aspirées. Vers leurs abîmes leurs nuits. Alors la danse des humbles pardonnera. Et les lettres se rassembleront. Auront pitié. Dérouleront le psaume. Tu liras le chemin. Refermeras les paupières. Ce n’était qu’un rêve. Tu es éveillé. Porté par les vents. L’arche s’est ouverte.



G.F. - 2006
_________

Le site http://www.parev.am se propose de valoriser l'Arménie sur le plan du tourisme et du développement solidaire. Une invitation au voyage à la fois fascinante et humaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.