lundi 26 janvier 2009

Gouffres II





L’œil. Inhumain. Bétonné. Nucléaire. Prêt à exploser. Il suffit d’appuyer. Seule une flamme lèche le ciel. Tentatrice des Enfers. Le passant et sa ronde. Il effleure, tente d’oublier, plonge. Malgré lui. Elle. La spirale est trop forte. Dévastatrice. Lente. Inexorable. Cet œil de squale. Immobile. L’anamorphose métallique. En 3 D. Tu es face à ce qui ne n’a pas de nom. Les profondeurs obscures. Cannibales. Tournoiement de parois glacées. Alors cette pupille sombre. Acérée. Tu te mesures au Commandeur. Les noms. La mort millionnaire. Toujours ce même zodiaque. Sans soleil. Aux douze apôtres d’apocalypse. Comme un sein létal. Disque de guillotine. Qui glisse en toi. Dans les têtes. Les naissances. Le dernier souffle. Déchiffrer. Ecouter. Exorciser. Saint Sépulcre. Mais nulle eau nulle onction nul pardon. Tu reprends le cercle. Infini de haine. Epuiser toutes les impasses. Etre plus fort que ce bouclier de terre. Combler la fosse. Oublier ce cratère. Les recouvrir. Et puis ça dépasse. Tu ne peux appuyer. Enfoncer. Tu adoptes ce frère maudit. Construction d’hommes. Pour conjurer d’autres hommes. A la racine de Babel. Ne reste que ce sous-sol. Tous les cris. Ecrasement. Plus précisément monticule. Fait de nervures concentriques. Convoquer jusqu’aux atomes. L’impalpable. Le minéral. L’os. Brûlure. Couronne funèbre. Dont se ceint la Terre. Cette arène des guerres. Toujours fuir. Courir. Pris au piège. Pas d’issue. L’œil des enfermements. Alors refaire le cercle. Redoubler le rite. Tout autour le camp. Des rêves brisés. D’autres montagnes. Interdites. D’autres silos. Roche marine. Murènes. Nager dans ces ténèbres. Epuiser le résumé cartographique. Diffracter l’histoire. Les cimes effondrées. Serment de guerriers. Aube de révoltes. L’autel sans réponse. Seul l’éclair. Brûler consumer. Dévoration de cendres. Plonger dans ce feu. Incorporer les chiffres. Devenir anonyme. Multiple. L’autel chamanique. S’emplir de cris de blocs de regards. Repartir. Nourri de pierre et de sang. En chacun cet œil fixe. La horde nomade. Puisque tout brûlera. Porter l’incendie. L’épée. Creuser d’autres trous. Creuser la peur. Tu n’es plus aveugle. Tu sais. Abordé les rives de l’impossible. Ecrasé. Aérien. Devenu cet œil. Qui passe au crible d’autres cercles. Brasier. Danseur.


____________

GF / 02.02.08 - (Tous droits réservés)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.