lundi 26 janvier 2009

Stars / Etoiles

© Vladimir Gulyan






Comme un cœur de chair. Sur l’étal. Ils ont frappé lacéré saigné. La montagne ne se défend plus. Vois. Elle se déplie s’ouvre. Comme une vulve de roche. De ses ravines s’écoule la nuée. Qui apaisera les brûlures les convulsions. Comme une lèvre gercée. Noire d’avoir été trop étreinte. Convoitée. Alors elle s’élève se dégage. Comme en apesanteur. Limon de marbre. Chrysalide minérale. Tu attends l’avènement. L’irruption lente convulsive. Au seuil des naissances. Impossibles invisibles. Alors le corps se soulève. Déploie ses métamorphoses. De gueules. Gencives. Nervures des muscles étirés. Vois. La mort au travail. Qui transforme les cycles. Agit en silence. N’attend pas de rédemption. Alors tu t’attardes. Guettes une paupière. Reconnais l’échine courbe. Mouvement d’extases. Colline d’Avila. Qui attend la nuit obscure de Jean. Efflorescence de tous les désirs. L’amour impalpable. Qui a toujours écrasé dominé. Parois cannibales. Et tu accompliras le rite. Face aux anges impassibles. Cariatides de lave. Il faudra franchir cette première porte. Décomposition. Tous les étagements écrasés. Séisme couronné. Tu gagnes la cime. De toutes les défaites. Sur ses pentes le monstre sommeille. Silhouette d’oubli. Effacé. Mirage qui t’apaise. Il te montre les pas. Incrustés sur la dune légère. Sandales d’Empédocle. Aller au-delà. Voir l’innommable. Risquer l’ultime souffle. Tu sais maintenant. Penchée vers toi. De ses moraines. Drapée de brocards. Miséricordieuse. Son visage dissimulé. Tu ne verras pas de larmes. N’entendras nulle plainte. Alors l’autre visage. Ceint de chevelure. Qu’elle relève. Emporte. Rédemption des corps.



GF – (Tous droits réservés)
_____

Site : http://www.virtualarmenia.com
Animé par Boris GASPARIAN
L'Arménie mystérieuse, mystique...
Un site exemplaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.