jeudi 12 février 2009

Cartographies

© Michael GFOELLER






L’évidence du monstre. Péloponnèse de cuir vert. Au centre l’œil figé. Multiple. Qui semble éteint. Vitrifié. Au sein de la constellation. Anonyme. Rampante. Qui surgit lentement. T’envahit silencieusement. Mémoire virus. Le masque de Dorian. Aux mille éclats des rivières infernales. Envie de plonger dans cette île. Aborder aux enfers. Se livrer aux pieuvres. Aux roches cannibales. Rongé de laves. Ou alors décrypter l’empreinte. Ses éclats d’insectes guerriers. Termitière de l’Histoire. Suivre les contours déchiquetés. De ton identité. Sous la menace. Oppression muette. Bas-fonds inavoués. Renverser la perspective. Tu lèves la pupille. La pierre des coupoles violentées. Qui ne cesse d’épier. Veuve sismographe. Tu n’es pas abrité. D’autres bas-fonds. D’autres pieuvres. Cet infini lézardé. L’oiseau. Immergé. Happé. Le kaléidoscope se ranime. N’a jamais cessé. Comme un cône inversé. Menaçant de rompre. A tout moment. Cendres du Greco. Une autre Tolède. Noire. Incinérée. La fresque animale. Comme si le jardin d’Eden. Prêt à se rompre. Turgescence mystique. Où tout se mêle. Fuit. Se dévore. Epousailles de mort. Tous les fleuves du désespoir. Au centre cette lune. Anamorphose. Gouffre de délivrance. Tout sera englouti. Zébré. Tu déchiffres le sceau. Les soleils de mort. Les pulsations inédites. Non dites. Trop longtemps tues. Qui prennent leur revanche. La course reprend. Tu te souviens. Effaces. Laisse échapper. Au galop. En pleine course. L’effraction impossible. Frapper du poing. L’eau de la mare. Le galet lancé. Nuit de Fussli. Ses anges monstres. Ses nervures insensées. Tréfonds célestes. De pierre et de ténèbres. Lécher la vase. Comme on côtoie l’urne baptismale. Baphomet. Envie de se fondre. Diffuser. Percer la voûte. Et puis renverser. Mise aux abymes. Relier les lignes forces. Cela ne constitue qu’un seul objet. Un seul être. Un seul corps. Contraire. Alors le masque apparaît. A toujours été là. Qui t’attendait. Sa marquetterie d’émeraude. Jaspe noir. Aux éclats de balles. Irrigué de feu. Le visage scarifié. Quels rites y furent célébrés ? Cette larme de nacre. Ce fard. De tous les stupres. De l’oubli. De toutes les trahisons. L’œil reprend sa course. Tournoiement des rites. Ensevelissement. Eclairs de tempêtes. Ces territoires de l’homme. Cauchemar d’Eden. Se saisir du masque. Danse de mort. Exorcisme. Tu es entré.


_____

georges/festa – 19.05.07 - Tous droits réservés

Site : http://www.virtualarmenia.am
animé par Boris GASPARIAN - L'Arménie mystérieuse, mystique...

Un site exemplaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.