dimanche 22 mars 2009

Daniel Varoujan

Martiros Saryan – Coquelicots - 1958
© www.armsite.com



Cueille, ma sœur, ces coquelicots du jardin –
Sanglants tels des cœurs enamourés.
Dans leurs coupes de cristal

Nous boirons l’onde du soleil.

Ils sont si embrasés de flammes

Que leur brûlure incendie les champs immenses.

Dans leurs coupes de feu

Nous boirons les éclats des étoiles.

Cueille, ma sœur, telle cette caille dissimulée

Parmi les blés qu'elles chérissent tant.

Dans leurs coupes écarlates

Nous boirons le sang des sillons.

Penchés sur les nids d'alouettes

Par grappes, ondoient des rais rouges.

Dans leurs coupes de rubis

Nous boirons la promesse du Printemps.

Cueille, ma sœur, non ces coquelicots, mais cette flamme,

Et de leur feu ceins ta veste virginale.
Dans leurs coupes délicates

Nous boirons les feux de juin.
Fleurs épanouies telles tes tendres lèvres,

Ils devisent avec le blé frémissant.

Dans leurs coupes pourpres

Nous boirons le mystère des épis.

Cueille-les, ma sœur, car nous en ferons nos couronnes

Pour la fête joyeuse du lendemain, au village.

Et dans ces coupes, dansant,

Nous boirons le vin d’amour.



Daniel Varoujan

____

Traduction George Festa - 03.2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.