jeudi 12 mars 2009

Vahan Tekeyan

© Levon R.


Oublier



Oublier. Oui, tout oublier.
L’une après l’autre. Toutes ces routes que j’ai traversées.
Et toutes celles que j’ai manquées. Tout ce qui advint.
Et tout ce qui n’advint pas.

Ne plus rien emporter,
Ni traîner ce passé de silence, ni ce « moi »
Qui fut plus beau et plus grand
Que je n’eusse jamais été.

Je m’affranchirai de ces pesanteurs
Elargissant mon âme, mes horizons,
Et mon cœur contemplera la mort du soleil.

Qu’une aube nouvelle illumine mes yeux clos.
Mort, est-ce toi ? Bonjour.
Ou devrais-je dire : bonjour ténèbres ?

_____

Traduction GFesta - 03.2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.