jeudi 2 avril 2009

Teddy Radko

© Teddy Radko - Cathédrale




Cette cathédrale de boue et d’herbe. Constellée de traces, de taches. Qui étend à l’infini son rideau subtil. Horizontale, verticale. L’on ne sait où plonger le regard. Car cette cathédrale-là t’invite à toutes les noyades, toutes les pluies. Purificatrices, extatiques. Précision du flou. Ordonnance du chaos. Parmi ces gammes vertes qui dansent un feu de solstice. Décrypter la vitre sauvage. Œil fauve. Savoir capter le kaléidoscope. Composé de terre et de feuilles. Cathédrale minuscule d’un pan de mur, d’un rebord de margelle, d’un tronc, d’une flaque. Anonyme. Entière. Telle une peau, une écorce solaire. Aux mille cicatrices. Saint suaire inédit. Deviner le chiffre, les contours. Cette tache lactée, nourricière. Féconde. Qui troue une page d’idéogrammes. Car il s’agit d’écrire. Le multiple, la grammaire insoupçonnée. Obliques, foule. Ombres, pattes d’insectes. Plénitude d’une moisson secrète. Vision spectrale. Ou plutôt gnose enfiévrée. Par laquelle tu rassembles l’infime et le rejet. Le vide et le délié. Finalement se dessine le psaume total. Atomisé, en suspens. A la fois genèse et incandescent. Psaume de lave et de pluie. Tu reviens au centre. Cette main qui se lève. Qui procède au rite. Paume qui se fond dans la lumière. Devenir signe, traversée. Luminescence. Irradié. Seule compte cette brûlure-là. Repartir aux marges, au plus fragile. Cathédrale sans frontières. Qui ne cesse de s’étendre. Gagne les bords, commence déjà à quitter la toile. En genèse perpétuelle. Vive. Dans cette absence de limites deviner une pulsation. Blanche orangée. Brune et verte. Pulsation d’arbre, de glaise. Dans cet éparpillement, l’instant épars, musical. Comme une cendre en suspens. Vision d’apocalypse, de chasse. Ceux qui ont survécu, tentent de sortir. Se frayer une voie, une fenêtre. Lire au plus près le chemin. Par delà le signe lacté. Eclaboussure. Tourbillon. Le psaume se dévoile. A travers le multiple. Paroi rocheuse. Histoire des hommes. Brisures. Et puis le fragment d’un visage. Pinèdes escarpées. Fruits lourds. Fossiles. Cathédrale des temps. Inscription. Stèle.



georgefesta – 12.12.2008
______

site de Teddy Radko : http://www.teddyradko.com