lundi 22 juin 2009

Helene Pilibosian



No Boundaries




I set Armenian miniatures
On a table before me,
Their colors not muted by years,
their shapes worshipping centuries.

Their kneeling figures
spoke to my fears,
words they might have uttered
not always teaching by treading lightly.

The application of haloes
was faded in scope
but not in hues transfigured
by their original approach.

Reds and blues dominated
and conformed to the brush
as dark gold of haloes
drew the symbol of circles.

Their women, few, crossed my paths
as if some ancient memory
redrew them here
or took my consciousness back

to where I was searching
for their daily walk,
perhaps searching then and still
for a mother-figure.

Boundaries were blank
to this celebration,
this silent conversation
I had with the art of saints.


__________



Pas de frontières



J’étale des miniatures arméniennes
Sur une table devant moi,
Leurs couleurs que les années n’ont pas réduites au silence,
Leurs formes vouées à un culte centenaire.

Leurs personnages agenouillés
Parlent à mes peurs,
Ces mots qu’ils prononcent peut-être
Professant à l’occasion sur leur chemin de lumière.

Les auréoles surajoutées
A la portée ternie
Mais non leurs nuances transfigurées
Par leur approche originelle.

Rouges et bleus maîtrisés
Qui suivent le pinceau
Tandis que l’or sombre des auréoles
Trace le symbole des cercles.

Leurs femmes, peu nombreuses, croisent mes pas
Comme si quelque mémoire ancienne
Les attiraient à nouveau là
Ou ramenaient ma conscience

Là où je pars en quête
De leur marche quotidienne,
Cherchant peut-être alors et encore
Une figure maternelle.

Frontières vides
De cette célébration,
Ma conversation silencieuse
Avec l’art des saints.


___________

Helene Pilibosian dirige les éditions Ohan. Ancienne rédactrice en chef de The Armenian Mirror-Spectator, elle écrit des articles pour la communauté arménienne, outre ses nombreux poèmes parus dans des revues littéraires américaines. Elle est l’auteur de At Quarter Past Reality, ouvrage primé de poésie, et de Carvings from an Heirloom, son premier recueil de poèmes consacré à des thèmes arméniens.

Source : http://groong.usc.edu/tlg/tlg-20020615.html
Traduction : Georges Festa – 06.2009