dimanche 26 juillet 2009

Liang Shaoji

Liang Shaoji – Broken Landscape series No 3, 2008
© www.artnet.com


Liang Shaoji – Silk Trace

Galerie Karsten Greve, Paris, 30.05 – 29.08.09



[…] Et par un lacis réversible égarer enfin le quadruple sens des Points du Ciel.
Victor Segalen, « Perdre le Midi quotidien », Stèles (éd. Gallimard, Poésie, 1973, p. 115)


Entre Chine et Arménie, précisément, ce fil secret : routes inédites de la soie, où l’artiste propose les versions multiples d’un évidement.

D’entrée, ce Saint Suaire quasi obscène convoque le visiteur à des noces historiques, familiales, terrestres. Film parcouru de cocons de vers à soie, maculé d’épisodes, de pliures. Machine outil agrippée tel un insecte vérifiant la mesure. Semence généalogique.

En face, l’installation Nature Series No 87 – Candles (2003). Fragments de bambous, comme calcinés, où cires de bougies et fils de vers à soie semblent décliner une symbolique ancestrale d’offrande, sans retour, inépuisée. Incantation alignée. Méthodique, éruptive.

Série de casques – Nature series No 102 – Helmets (2004). Catastrophes minières que l’on sait, conjurées ici de ces mêmes fils de vers à soie. Mais aussi créatures mi-métal, mi-animal qui semblent s’être multipliées à la faveur d’une disparition. Songes peuplés de spectres.

Sérigraphie – Natural series No 8. Panneau blanc irrigué d’idéogrammes progressivement flous, désarticulés. Ecriture maculaire, irriguée de chenilles desséchées. Fusion du signe éjaculé avec l’élément nourricier. L’animal architecte. Fibres en relief. Accouchement.

Salle peuplée de chaînes massives, habitacles d’autres vers à soie – Chains : The unbearable Lightness of Being / Nature Series No 79. Prétexte de Kundera. Prisons, impossibilité apparente du choix, division des êtres. Habiter la pesanteur. Pilosités magnétiques.

Vitrine des lits miniatures – Natural Series No 10 / Bed. Tout un peuple de mobilier fait de fils de cuivre et de soie. Entreposant les cocons. Humanisation ou contes fabuleux ? Fragilité d’une nature asservie ? Cabinet de curiosités éphémères. Vestiges précaires.

Empilements de journaux, recouverts de papier de soie - Nature Series No 103 - Mouted. Cocons humains, tissant leurs étagements. Archives d’une mémoire mise à plat. Colonisée par une nature à l’oeuvre. Tels ces temples gagnés par la jungle. Jours exhumés, embaumés. A distance. Cycles.


© GeorgesFesta – 07.2009

Galerie Karsten Greve
5 rue Debelleyme, 75003 Paris

site www.artnet.com/kgreve-paris.html