vendredi 2 octobre 2009

Nadire Mater


Nadire Mater
Sokak Güzeldir : 68’de Ne Oldu ?
[La Rue est belle : que s’est-il passé en 68 ?]
Ed. Metis, juin 2009, 401 p.

par Emine Özcan

www.bianet.org


[Le tout dernier livre de la journaliste Nadire Mater aborde la période révolutionnaire de 1968, présentant une grande variété d’aspects à travers 21 entretiens avec des témoins et amis contemporains.]

« La génération de 68 était une génération passionnée et rebelle. Ils préféraient la rue à leur domicile, aimant la révolution et leurs amis. Ceux qui ont émergé de cette génération n’ont pas hésité à affronter la mort pour leurs idées. Voilà pourquoi il est si important de rappeler leur histoire aujourd’hui. »

Nadire Mater, chargé de projet et journaliste à Bianet, évoque l’esprit de 1968 dans son ouvrage Sokak Güzeldir : 68’de Ne Oldu [La Rue est belle : que s’est-il passé en 68 ?] à travers 21 entretiens et des articles détaillés sur cette période.

Mater [était] l’hôte d’une réunion organisée par Direnistanbul [Resistanbul] et la librairie féministe Amargi, le samedi 26 septembre, au café de la librairie Amargi à 15 h, pour évoquer l’époque de 1968 avec d’autres femmes.

« Ce n’est pas pour rien que les femmes investissent la rue. »

Lors d’un entretien avec le magazine Express, Mater déclare : « La rue est un lieu de liberté, un lieu où l’on recherche la liberté. En tant que femme, je comprenais mieux que la rue signifiait la liberté et je le ressentais davantage. Ce n’est pas pour rien que les femmes investissent la rue. La rue est aussi un lieu de tristesse. Nous étions aussi dans la rue pour dire adieu à nos camarades qui furent assassinés à partir de 1968, et nous y sommes toujours. »

La Rue est belle

Recourant fréquemment à des notes détaillées, des photographies inédites et une bibliographie exhaustive, le livre de Nadire Mater offre un panorama concis de l’époque qui précéda et suivit 1968 en Turquie et dans le monde.

Figurent des entretiens avec Bozkurt Nuhoğlu, Kemal Bingöllü, Uğur Cilasun, Ruhi Koç, Osman Saffet Arolat, Çimen Keskin, Çetin Uygur, Haydar Ilker, Hikmet Bozçalı, Jülide (Zaim) Aral, Selçuk Şahin Polat, Işık Alumur, Esra Koç, Şahin Alpay, Mustafa Ilker Gürkan, Ertuğrul Kürkçü, Neşe Erdilek, Sait Kozacıoğlu, Mustafa Lütfi Kıyıcı, Oral Çalışlar et Hatice Yaşar.

Les études détaillées commencent par l’occupation de l’université d’Istanbul par les étudiants, progressant sur un plan chronologique, réunissant des témoignages de Trabzon et d’Ankara.

Les rapports de ce mouvement en Turquie avec la révolte en Europe, l’évolution du mouvement des étudiants vers un mouvement révolutionnaire, ses relations avec le mouvement des travailleurs, la réaction de la classe dominante, les attaques fascistes et la question de la lutte armée, les positions antagonistes, l’impact de la lutte des Kurdes, la critique, toujours actualisée, des liens avec l’armée et les rapports avec le kémalisme, autant de thèmes débattus par ceux qui ont été acteurs de ces débats et ont dirigé ce mouvement. L’ouvrage questionne aussi l’aspect « masculin » de 68.

En annexe, à la suite de ces entretiens, deux études : « Indicateurs économiques et sociaux dans le monde et en Turquie dans les années 1960 », par Banş Alp Özden, et « Les débuts de la politique kurde moderne en Turquie : les associations culturelles révolutionnaires à l’Est », d’Ümit Fırat.

En outre, le Parti du Travail de Turquie (TIP), l’Association Nationale de la Jeunesse de Turquie-Fédération Nationale des Etudiants de Turquie (TMGT-TMTF), la Fédération des Clubs de Réflexion (FKF), la Jeunesse Révolutionnaire (DEV-GENÇ), la magazine Ant, Aydınlık et Kurtuluş [Clarté et Libération], l’Armée de Libération du Peuple de Turquie (THKO), le Parti et le Front de Libération du Peuple de Turquie (THKP-C), le Parti des Paysans et Travailleurs Révolutionnaires de Turquie (TIIKP), le Parti Communiste marxiste-léniniste de Turquie (TKP-ML) et l’Armée de Libération des Paysans et Travailleurs de Turquie (TIKKO) font l’objet de plusieurs études très complètes.

________

Source : http://www.bianet.org/english/gender/117237-nadire-mater-s-latest-book-the-street-is-beautiful
Traduction : © Georges Festa – 10.2009