lundi 9 novembre 2009

Marie Féral-Descours

© Marie Féral-Descours - Vers une terre promise
Grès émaillé – h 35 cm


Cette arche si frêle. Bariolée, improvisée, de bric et de broc. Où l’on tente d’échapper aux naufrages passés. Oublier la peur de l’avenir. De toutes nos mains. Les yeux grands ouverts. Etreignant le peu d’affaires sauvées. Blottis les uns contre les autres. Le voyage sera périlleux, étrange. Inespéré. Insensé. Familier, peut-être. Ils nous ont tant dit, fait tant rêvé. C’est sûr, là-bas ce sera mieux. Les soleils, les accolades. L’eau des jardins. Et puis il y a tant à bâtir. Ou rebâtir. Famille, parentèle, maison. Amitiés. Chacun porte son nom, son prénom. Comme on emporte une senteur précieuse. Avec ses secrets, sa part d’ombre. Qui nous pétrissent, nous emportent déjà si loin. La rive sera belle. Que la vague nous protège. Il y a Sarah, Krikor, Luigi. Chacun déroule déjà le film. Il n’y a qu’à fermer les yeux. Bientôt l’on se pressera contre des portes, les regards durs, méfiants. Les autres, les inconnus. A qui il faudra répondre, qu’il faudra rassurer. Car tout sera vérifié. Compté aussi. Peu importe. De nos mains nous allons pétrir la glaise, les arbres, le pain. Nous avons tant de mondes en nous. A donner.

© GeorgesFesta – 11.2009

Peintre, sculpteur et céramiste, Marie Féral-Descours vit et travaille en région parisienne.

site : http://www.marieferaldescours.com/Marie_Feral-Descours/Marie_F%C3%A9ral-Descours.html