samedi 3 avril 2010

Génocide arménien - Aram Andonian

© Gomidas Institute – Tekeyan Cultural Association, 2010

Nouvel ouvrage sur le génocide arménien :

Exile Trauma and Death : On the Road to Chankiri with Komitas Vartabed
[Exil, traumatisme et mort : en route vers Chankiri avec le Père Komitas]
d'Aram Andonian

www.massisweekly.com


Aram Andonian est plus connu comme l’auteur des Mémoires de Naïm Bey, où figurent des copies de télégrammes de Talaat Pacha ordonnant la destruction des Arméniens. Moins connu est le récit personnel d’Andonian concernant la rafle des Arméniens le 24 avril 1915. Il figura lui-même parmi les personnes arrêtées et exilées. Toutefois, contrairement à la plupart des autres détenus, il eut la chance de survivre à cet enfer et put témoigner de ce qui était arrivé aux autres.

C’est entre décembre 1946 et juin 1947, à l’occasion du 75ème anniversaire de la naissance du Père Komitas, qu’Aram Andonian rédigea ses mémoires sur le 24 avril. Son récit complet fut publié par épisodes dans Arevmoudk (Paris) en 24 articles. Ces mémoires constituent le récit le plus détaillé en notre possession sur ces journées tragiques.

Le récit d’Andonian, qui comporte des détails au sujet de l’arrestation et de l’exil du Père Komitas, demeura dans l’oubli parmi les pages d’Arevmoudk. Or un ouvrage récemment publié par le Dr Rita Soulahian Kuyumjian remet en lumière les mémoires d’Andonian dans une traduction anglaise. Ce livre s’intègre à une trilogie que le Dr Soulahian Kuyumjian a consacrée aux intellectuels arméniens disparus le 24 avril 1915.

Exile, Trauma and Death : On the Road to Chankiri with Komitas Vartabed livre un récit point par point des premiers jours des rafles d’Arméniens, éclairant le destin de nombreux Arméniens célèbres, parmi lesquels Daniel Varoujan, Roupen Sevag, Siamanto, ainsi que le Père Komitas et d’autres.

Andonian écrit dans un style lumineux, avec force détails, une grande clarté, non sans humour noir. Il saisit bien le sentiment d’indignité et de terreur qui entoure les prisonniers. Andonian sait quel est le destin qui attend la plupart des gens qu’il mentionne, dont beaucoup étaient des amis personnels.

Cette traduction du Dr Soulahian Kuyumjian éclaire ainsi d’un jour nouveau les chapitres les plus sombres de l’histoire arménienne moderne. Exile, Trauma and Death : On the Road to Chanikiri with Komitas Vartabed est une œuvre monumentale que doivent lire tous ceux qui s’intéressent au génocide des Arméniens en 1915.


Aram Andonian. Exile, Trauma and Death : On the Road to Chankiri with Komitas Vartabed [Exil, traumatisme et mort : en route vers Chankiri avec le Père Komitas]. Traduit et annoté par le Dr Rita Soulahian Kuyumjian. Publication conjointe de l’Institut Komitas (Londres) et de l’Association Culturelle Tekeyan, USA). XIV + 186 p., comprenant une carte et des photographies.
ISBN : 978-1-903656-92-1.
Contact : books@gomidas.org ou books@garodbooks.com.

Source : http://www.massisweekly.com/Vol30/issue11/pg11.pdf
Traduction : © Georges Festa – 04.2010.

site de l’Institut Komitas (Londres) : http://www.gomidas.org