mardi 27 avril 2010

Arméniens de Tchéquie / Czech Armenians

Restaurant U Zlatého Hada, Prague
© Matĕj Bat’ha

La communauté arménienne tchèque hier et aujourd’hui



Le 22 juin 2007, s’est tenu un séminaire à la Fondation Noravank sur le thème « La communauté arménienne tchèque hier et aujourd’hui ». L’intervenant, en présence de Khatchatur Dadayan, expert auprès de la Fondation, évoqua l’étude menée par la Fondation sur les communautés arméniennes, dont celle de Tchéquie.

L’intervenant présenta en particulier la vie et l’activité du fils d’Astvacatur Georgius Deodatus Damascenus (Jiri Deodat, dans les sources tchèques), qui vécut et travailla en Tchéquie au 18ème siècle, fondant le premier café à Prague, qui subsiste encore de nos jours (intitulé U Zlateho Hada – « Au Serpent d’or »).

K. Dadayan exposa aussi pour la première fois cette personnalité d’origine arménienne dans les milieux intellectuels. Durant sa vie, Georgius Damascenus publia cinq ouvrages de théologie en latin et trois en allemand, laissant six manuscrits ignorés des bibliographies arméniennes à ce jour. Ces ouvrages et manuscrits sont préservés dans les archives de Prague et d’autres villes de Tchéquie.

K. Dadayan évoqua le tournage d’un film en projet sur Deodat dans le cadre de la coopération arméno-tchèque, précisant que le scénario était quasiment prêt. Il est prévu d’intégrer un bas-relief d’une grande valeur artistique, illustrant Deodat dans ce café.

L’A. aborda aussi les Arméniens vivant en Tchéquie, parmi lesquels l’un des plus célèbres chefs d’entreprise du pays, propriétaire de Miko International, Gevorg Avetusyan. Grâce à son mécénat, tous les manuscrits de Georgius Damascenus ont été numérisés, prêts à être envoyés au Matenadaran. Avec l’aide du mensuel Orer (Jours), fondé et publié par son rédacteur en chef Hakob Asatryan, pratiquement tous les ouvrages de Deodat ont été retrouvés. Des exemplaires seront adressés à la Bibliothèque Nationale d’Arménie.

L’A. témoigna sa gratitude envers Pavel et Pavla Landa, de la Fondation des Amis de la Tchéquie, qui ont fait de leur mieux pour réaliser ce travail.

__________

Source : http://noravank.am/en/?page=print&nid=750
Cliché : http://commons.wikimedia.org
Traduction : © Georges Festa – 04.2010.
Avec l’aimable autorisation de la Fondation Noravank.