lundi 19 avril 2010

Pardon et réconciliation / Forgiveness and Reconciliation

Ani Kalayjian et Raymond F. Paloutzian
Forgiveness and Reconciliation :
Psychological Pathways to Conflict Transformation and Peace Building
[Pardon et Réconciliation :
démarches psychologiques pour transformer les conflits et bâtir la paix]
Springer, coll. Peace Psychology Book, 2009, 318 p.
ISBN : 9781441901811


www.azad-hye.net


Cet ouvrage ouvre une voie nouvelle qui enrichira le travail des socio-psychologues et ceux ouvrant pour la paix, des étudiants et des chercheurs dans le domaine des relations entre les groupes et entre les nations, ainsi que dans celui des études sur la paix et les conflits.

Points centraux abordés :
- Les efforts de réconciliation au Rwanda, au Darfour, en Inde et au Pakistan
- Les conférences réparatrices et leur rôle d’encouragement au pardon
- Les leçons dans le domaine de l’empathie et de la repentance à partir du milieu pénitentiaire
- Promouvoir la réconciliation grâce aux arts et aux médias
- Le potentiel de pardon malgré le révisionnisme, le déni et la continuation de l’injustice
- La réconciliation dans une société divisée.

Forgiveness and Reconciliation est un livre pour notre temps, prolongeant les efforts de longue date vers la paix et la justice sociale du Dr Ani Kalayjian et de ses collègues, en l’occurrence le Dr Raymond Paloutzian.

L’on entend si souvent l’expression « pardon et réconciliation » et son pouvoir d’apaiser individus et nations. Or, dans le cas présent, ce volume place au premier plan l’acte essentiel du « pardon ». A travers ces dix-sept chapitres rédigés par d’éminents chercheurs et professionnels, A. Kalayjian et R. Paloutzian ont rassemblé une réflexion riche et globale sur l’importance du « pardon » pour nos existences personnelles et collectives.

« Il s’agit d’un livre marquant, avec ce message intemporel que le « pardon » est au cœur de la guérison corporelle, intellectuelle et spirituelle. Lisez-le et changez. Lisez-le et changez les autres. Lisez-le et changez le monde. », note Anthony J. Marsella, PhD, ancien président de l’ONG Psychologists for Social Responsability (2007-2008).

Vue d’ensemble

Le pardon permet aux gens de dépasser le fardeau causé par une profonde douleur, la colère, la haine, les rancunes et l’incompréhension, lesquels résultent souvent d’un traumatisme, qu’il résulte de causes humaines ou naturelles.

Bien qu’il existe de nombreux ouvrages sur le marché, conseillant les gens dans l’art du pardon et de la réconciliation, la plupart renvoient à la personne et proposent prière, méditation ou d’autres exercices mentaux comme moyen de commencer à pardonner et surmonter la colère, la haine ou l’aliénation. Certains sont même rédigés en fonction de traditions religieuses spécifiques.

D’autres ont une approche davantage psychologique. Beaucoup d’ouvrages s’intéressent à la réconciliation sur des thématiques particulières, tels qu’apaiser la relation dans un couple après un problème ou pardonner à l’un de ses parents.

Plusieurs livres abordent le pardon au niveau collectif ou sociétal et proposent des façons de surmonter les dissensions raciales ou ethniques. Après avoir étudié les titres disponibles, nous n’avons pas trouvé de textes traitant de l’apaisement du traumatisme au moyen du pardon, ayant une vision globale ou pouvant en parler aux niveaux intra-personnel, inter-personnel, familial, collectif ou sociétal. Seule une approche élargie telle que celle-ci peut révéler les modèles similaires qui surgissent à tous les niveaux. Tel est le propos de ce livre.

L’ouvrage met l’accent sur des champs plus larges d’analyse, qu’il place carrément et véritablement dans le contexte d’une réflexion psychologique orientée vers la paix. Ce qui signifie que l’on doit prêter une attention particulière aux connaissances et au comportement des gens dans leur contexte social, historique et culturel distinctif, de manière à faciliter notre compréhension des propriétés structurales des groupes promouvant la violence systémique et montrer la possibilité du changement, afin d’encourager une construction systémique de la paix.

Contribution utile à la littérature dédiée à la psychologie de paix, le fait de démystifier l’idée de pardon dans l’esprit des chercheurs et des décideurs politiques, à savoir qu’il ne devrait plus être nécessaire de voir le pardon comme le fait d’avoir la tête dans les nuages, un idéal noble trop éloigné de la réalité pour être mis en pratique. Bien au contraire, nous espérons illustrer par des exemples concrets comment les gens peuvent reconstruire en toute conscience leur interprétation de la réalité d’une façon réaliste, tout en encourageant des valeurs promouvant la paix et s’intéressant à la société.

La multitude de conflits qui bouleversent actuellement la planète et les rapports continuels de violence dans les communautés et de désunion au sein des familles laissent penser que, malgré un marché saturé, le message, selon lequel pardon et réconciliation sont une base nécessaire pour l’existence collective et donc la survie de l’humanité, n’est pas encore perçu.

Nous pensons que le temps est venu pour une approche nouvelle, permettant d’apprendre comment surmonter le traumatisme et pardonner. Les perspectives globales, multidisciplinaires, intergénérationnelles et internationales, ainsi que les démarches conduisant à apaiser le traumatisme, qui sont proposées dans le présent ouvrage, entendent livrer une telle approche. Les auteurs témoignent d’une diversité disciplinaire et culturelle, et d’une profondeur et d’une variété d’expériences telles qu’elles permettent d’engager cette formidable entreprise.

Bien que ce livre soit le fait de plusieurs auteurs, il est conçu de manière à ce que son contenu soit synthétique et fédérateur. Chaque chapitre se base sur des recherches et un champ d’études permettant de l’appliquer pratiquement à des situations concrètes. Plusieurs études de cas sont proposées à des fins d’illustration.

Contacts : drkalayjian@gmail.com – www.meaningfulworld.com.

__________

Source : http://www.azad-hye.net/news/viewnews.asp?newsId=275azkh45
Article paru le 12.09.2009.
Traduction : © Georges Festa – 04.2010.