jeudi 10 juin 2010

Sophie Jouan

Sophie Jouan – Sésame

Exposition Art en Capital
Grand Palais, Paris, 03-09.11.09



repousser leurs murs
tant de miroirs
invisibles
forer cette caverne
tel un reptile
brûlé de lave

de tes doigts tu dessines
une étoile
tenir
contre l’écrasement
bleu évidé
les pressions intérieures

se glisser dans la faille
déjouer
les impasses
saisi
dans la nasse
d’indifférence

déployer
la géométrie
tes origines
ange en cage
torsion
marine

la terre blanchie
effleurer
les destructions
ce qui n’est plus
combien
faudra-t-il

entre naissance et disparition
tu abordes
la rive interdite
dépouillé
réduit à cette carapace
précaire

assemblage de hasard
comme d’autres
s'élançaient vers le large
agrippés
à la vague
fuyant l’éruption

de tes bras
éprouver la limite
car la géométrie
rompue, disloquée
se faire paradoxe, irruption
héritier sans nom

film au ralenti
l’odyssée
carbonisée
instants d’extase
ou de disparition
gagner la rive

port d'attache
assoiffé
de mains
étendues vaines
d'aridité
langues pays

les frontières
illusoires
au bout de soi
bondir
gorgé de terre
ailleurs


© georges festa – 06.2010 – texte et photographie


site de Sophie Jouan : www.sophie-jouan.com