samedi 3 juillet 2010

Génocide grec 1914-1923 - Témoignage 12 / 21

El Greco, L’Agonie au jardin des oliviers, vers 1588
Musée de Tolède


Sophia Nikolaou

www.greek-genocide.org


Je m’appelle Sophia Nikolaou. Je suis d’Ivrindi, en Asie Mineure. Mon mari, mon fils Manolaki, âgé de 8 ans, et moi-même avions trouvé refuge dans le moulin de Gioun-Giorkes. Soudain, les Turcs apparurent et se dirigèrent vers nous. Ils cernèrent le moulin tout en hurlant. Ils fracassèrent la porte du moulin et nous crièrent dessus. Sous les yeux de mon mari et de mon fils, je fus violée à plusieurs reprises. Puis ils massacrèrent mon fils et dépecèrent à coups de couteau mon mari. Ils lui arrachèrent ses intestins, me les tendant pour que je les mange. Ils se mirent à hurler que si je ne mangeais pas la chair de mon mari, je serais tuée moi aussi. A ce moment-là l’on entendit des coups de fusils. D’autres Turcs prévenaient leurs comparses que les troupes grecques approchaient. C’est alors que les Turcs s’enfuirent. Voilà comment je fus sauvée. Lorsqu’ils me virent, les officiers et soldats grecs comprirent l’horreur que j’avais traversée et m’emmenèrent avec eux.

Réf. : Καψής, Γιάννης Π., 1922 Η Μαύρη Βίβλος [1922 The Black Book], Αθήνα: Εκδοτικός Οργανισμός Λιβάνη, 1992, p. 9. (Traduit du grec par www.greek-genocide.org)

__________

Source : http://www.greek-genocide.org/testimony_nikolaou.html
Traduction : © Georges Festa – 07.2010.
Avec l’aimable autorisation de Maria Tsoukatou.
Illustration : http://www.lib-art.com