samedi 18 septembre 2010

Peter Balakian - Ziggurat

© U. of Chicago Press, 2010

Peter Balakian
Ziggurat
University of Chicago Press, 2010, 84 p.

The Armenian Weekly, 26.08.10


Dans son premier recueil de poèmes, depuis le très admiré June-tree : New and Selected Poems 1974-2000 (HarperCollins, 2001), Peter Balakian continue de se manifester comme l’une des voix les plus singulières de sa génération. Explorant l’histoire, le moi et l’imagination, ainsi que son intérêt actuel pour la catastrophe et le traumatisme, nombre de ses nouveaux poèmes se débattent avec les suites du 11 Septembre.

Poétesse reconnue, Carolyn Forché écrit à propos de Ziggurat (Presses de l’U. de Chicago, 2010) : « Avec l’originalité qui le caractérise, Balakian trouve comme l’écho d’un motif dans la construction du premier grand gratte-ciel, la ziggourat d’Ur, ce qui confère à son poème épique, « A-Train/Ziggurat/Elegy », une profondeur historique que je ne trouve nulle part ailleurs dans la poésie américaine de ces dernières années. Balakian réalise ici une assimilation brillante de l’historique, du philosophique, du politique et du psychologique. »

Dans sa jeunesse à la fin des années 1960, Peter Balakian était coursier au centre de Manhattan, travaillant autour du chantier du World Trade Center, alors que les tours prenaient lentement forme et commençaient à se remplir de monde et de bureaux. Et, comme tant d’autres, il contempla, muet d’horreur, leur chute, le 11 Septembre. Dans son long poème « A Train/Ziggurat/Elegy » - qui compose le motif central de son nouveau livre, Ziggurat –, il déploie l’histoire de leur ascension et de leur chute au sein d’une évocation personnelle et culturelle complexe de la vie et de la disparition à New York durant les dernières années du 20ème siècle. Effrayant et procédant par détours, le poème ancre un livre qui embrasse une vaste vision géographique et culturelle, des ruines de la Bibliothèque nationale de Bosnie et des nouvelles de la guerre aux rapports entre l’art classique et le pop art, la musique et la mémoire, la catastrophe et la commémoration – tous saisis avec une empathie et un souci de la langue qui seront familiers aux lecteurs de ses mémoires, Black Dog of Fate, et son récit plébiscité du génocide arménien, The Burning Tigris (1).

L’essayiste et critique littéraire Sven Birkets écrit de même : « Ziggurat absorbe le désastre et le dissout via un rythme et des images vivifiantes, poussant le langage jusqu’à donner l’impression qu’il débouche sur quelque chose de neuf. C’est ainsi que les idiomes changent, avancent. Balakian présente des scènes tout en illustrant une sensibilité en brèche et affectée – le 11 Septembre n’est qu’un résumé de nos magnitudes nouvelles, marquées par la violence et la dissociation. Les structures de la vie contemporaine et notre histoire récente s’emboîtent, convoquées dans le moi du poète. L’œuvre vise à révéler la capacité humaine à intégrer et, après un rude passage, transcender. »

Peter Balakian est titulaire de la chaire Donald M. et Constance H. Rebar en Sciences humaines et professeur d’anglais à l’Université Colgate (Hamilton, New York). Il est l’auteur de cinq recueils de poèmes, dont June-tree : New and Selected Poems 1974-2000, et de trois œuvres en prose, dont The Burning Tigris : The Armenian Genocide and America’s Response, primé par le New York Times, et de Black Dog of Fate, Prix PEN/Albrand dans la catégorie des mémoires. Son œuvre a été traduite dans une dizaine de langues.

Pour toute information sur la tournée littéraire de Peter Balakian, consulter le site www.peterbalakian.com.

NdT :

1. Peter Balakian. Black Dog of Fate. Broadway, 1998, 304 p. Revu et augm. Basic Books, 2009, 304 p. Traduction française (Georges Festa) à paraître prochainement aux Editions MētisPresses (Genève).
Peter Balakian. The Burning Tigris / The Armenian Genocide and America’s Response. HarperCollins, 2004, 528 p. Traduction française (Jean-Pascal Bernard) parue aux éditions Phébus (Paris), en mars 2005.

____________

Source : http://www.armenianweekly.com/2010/08/26/balakian%E2%80%99s-ziggurat-to-hit-shelves-sept-11/
Traduction : © Georges Festa – 09.2010.
Publié avec l'aimable autorisation de Khatchig Mouradian, rédacteur en chef de The Armenian Weekly.