mercredi 10 août 2011

Sevan Hajinian


Faire taire les tours de passe-passe de la Turquie

Sevan Hajinian
The Armenian Genocide Denied – a response to Turkey’s 13 propaganda spins
Armenian National Committee of Canada, 2011, 300 p.

par Jirair Tutunjian

www.keghart.com


Depuis vingt ou trente ans, nous assistons à une avalanche d’ouvrages dus à des historiens, des documentaristes sur le génocide, des juristes, des journalistes et des militants des droits de l’homme, outre les récits des témoins oculaires, les mémoires, les poèmes, pièces de théâtre et films traitant des massacres et des déportations perpétrés contre les Arméniens de l’empire ottoman de 1915 à 1923.

Vient de paraître un nouveau livre canadien, The Armenian Genocide Denied [La négation du génocide arménien], dont la spécificité est soulignée par son sous-titre : « a response to Turkey’s 13 propaganda spins » [réponse à 13 tours de passe-passe de propagande de la Turquie].

Quiconque suit la lutte de la nation arménienne pour obtenir une reconnaissance internationale du génocide des Arméniens est familier des dénis passe-partout de la machine de propagande d’Ankara. Outre le fait de documenter le génocide, l’ouvrage de Madame Hajinian recense treize des altérations les plus notoires, déployées par la partie turque, que l’A. s’emploie ensuite à démonter, démontrant qu’il s’agit de mensonges manifestes. La litanie des tours de passe-passe de propagande de la Turquie, du genre « Les historiens contestent la véracité du génocide des Arméniens », « C’est aux historiens de trancher sur ce qui est arrivé », « Les Nations Unies n’ont pas reconnu le génocide arménien », « Le génocide arménien ne fut pas planifié par l’Etat », « Les archives de la Turquie sont ouvertes ; pas celles de l’Arménie », « Les victimes arméniennes résultèrent d’une violence collective » et « Les Arméniens ont collaboré avec les ennemis de la Turquie », sont ainsi disséquées et réduites à un tas d’inepties grâce à de solides recherches et une approche sûre.

Cet ouvrage doit être le manuel des défenseurs de la cause arménienne à travers le monde. Et rejoindre chaque bibliothèque arménienne - familiale, scolaire, religieuse, communautaire et municipale. La prochaine fois que vous entendrez ou lirez quelque mensonge dont la Turquie est coutumière à ce sujet, ouvrez le livre de Madame Hajinian et citez ses faits incontestables. Il réduira au silence l’Etat turc et ses affidés, y compris la demi-douzaine de soi-disant « historiens » et plumitifs nord-américains, lesquels ressassent sans vergogne les affabulations de la Turquie.

Outre le fait d’en finir avec les déformations de la Turquie, l’ouvrage – une compilation de recherches, reportages et éditoriaux – donne la parole à des experts tels que le juriste international Alfred de Zayas et le juge britannique Geoffrey Robinson, Conseiller près la Couronne, cite des réflexions de journalistes et d’éditorialistes majeurs de Turquie, tels que Orhan Kemal Cengiz, Ahmet Altan, Taner Akçam et Ümit Kardaş. Parmi les autres auteurs éminents dont les écrits sont présentés figurent l’actuel ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Michael Oren (New York Review of Books), Julia Pascal (The Guardian), Marilyn Henry (The Jerusalem Post) et Robert Fisk (The Independent).

Le livre inclut aussi des éditoriaux affirmant le génocide, repris du New York Times, du Los Angeles Times, du Toronto Sun, du London Daily News, de The Australian et du Sydney Morning Herald.

En prime pour les Canadiens, un point de vue canadien de 25 pages, qui comprend le récit incroyable des Georgetown Boys (1), des déclarations d’officiels fédéraux, provinciaux et municipaux reconnaissant le génocide, ainsi que la couverture du génocide arménien par de grands médias canadiens.

Cet ouvrage de 300 pages, publié par le Comité National Arménien du Canada, est illustré d’une centaine de photos, dont beaucoup sont inédites pour le grand public.

Pour commander, écrire à : Armenian Community Centre, 45 Hallcrown Crescent, Toronto, Ontario M2J 4Y4 Canada. Prix : 25 $, plus frais de port (10 $ au Canada, 15 $ aux Etats-Unis).

NdT

1. Allusion aux 50 orphelins arméniens accueillis au Canada le 30 juin 1923, grâce au soutien du gouvernement fédéral et à des dons de citoyens canadiens - http://www.armeniapedia.org/index.php?title=The_Georgetown_Boys

___________

Source : http://www.keghart.com/Tutunjian-review-TurkishSpin
Article publié le 16.07.2011.
Traduction : © Georges Festa – 08.2011.