mardi 27 septembre 2011

Gustavo Fernando Sterczek

© André Materon ediciones, 2010



Un millón y medio de sueños


Cuantas palabras heridas
Cuantas nubes, cuanto estiércol
Cuantas vidas miserables
Que se llevaron nuestros sueños!
No hay más lugar para el dolor
En este mundo siniestro
Cuantos artistas ilustres,
Cuantos genios no nacieron
Porque murieron sus padres
Mucho antes de tenerlos.
Cuantos siquiera
Ni respirar pudieron,
Porque el vientre de su madre
Ha abortado en el desierto
Pasaron noches y días
Y un único sufrimiento,
Pasaron noches y días
Y terminaron muriendo
Una mano genocida
Que no conoce el respeto,
Planeó todo mucho antes
Ahora, mantiene silencio
Faltan aldeas enteras
Como pueden faltar pueblos?
Del pueblo de tus abuelos
Solo quedó el recuerdo

Se borraron las sonrisas
Un millón y medio de sueños,
Se nos llevaron las vidas
De un millón y medio
De armenios…

Gustavo Fernando Sterczek

___________


[Un million et demi de rêves


Que de paroles blessées
Que de nuages, que de fumier
Que d’existences malheureuses
Ont emporté nos rêves !
Il n’est plus place pour la douleur
Dans ce monde sinistre
Que d’artistes illustres
Que de génies ne naquirent pas
Car moururent leurs pères
Bien avant de les avoir.
Combien même
Ne purent respirer,
Car le ventre de leur mère
Avorta dans le désert
Passèrent les nuits et les jours
Et une souffrance sans égale,
Passèrent les nuits et les jours
Et ils finirent par mourir
Une main génocidaire
Qui ignore le respect,
Planifia tout bien avant
Aujourd’hui, elle maintient le silence
Manquent des villages entiers
Comment des villages peuvent-ils manquer ?
Du village de tes ancêtres
Ne reste que le souvenir
Effacés les sourires
Un million et demi de rêves,
Ils nous ont pris les vies
D’un million et demi
D’Arméniens…]


[Issu d’une famille polonaise, Gustavo Fernando Sterczek est historien et écrivain, spécialisé en histoire grecque classique, slavistique, slave ancien, culture, danses et traditions du monde slave. Impliqué dans l’étude du génocide subi par les Arméniens, il a publié des écrits et des poèmes sur le premier génocide du 20ème siècle, génocide nié de manière systématique par son perpétrateur, l’Etat turc.]

Gustavo Fernando Sterczek, Mundo eslavo, André Materon ediciones, 2010 – ISBN : 978-987-1454-70-9

___________

Source : http://www.todosxarmenia.com/spip.php?article112
Traduction de l’espagnol : © Georges Festa – 09.2011