dimanche 25 septembre 2011

Journal of the Society for Armenian Studies, Vol. 19, n° 2, déc. 2010

© http://armenianstudies.csufresno.edu/sas/


Vient de paraître : Journal of the Society for Armenian Studies
Vol. 19, n° 2, décembre 2010

Massis Post, 20.09.2011


FRESNO, Californie – Le dernier numéro en date du Journal of the Society for Armenian Studies, Vol. 19, n° 2, décembre 2010, vient de paraître et comprend cinq articles originaux couvrant une grande variété de sujets en sciences humaines.

Dans ce numéro figure une étude centrale de philologie, due à Marc Nichanian, intitulée « Orientalisme et néo-archéologie », suivie de l’essai « The Relationship between Historians and Archival Records : A Critique of Single Source Scholarship on the Armenian Genocide » [Les relations entre historiens et documents d’archives : critique de la recherche mono-source sur le génocide arménien], par Taner Akçam, qui commente la méthodologie des historiens selon lesquels les archives de l’ATASE (Service d’Histoire militaire et d’Etudes stratégiques en Turquie, près l’Etat-major présidentiel) et ses documents seraient des plus fiables.

L’essai d’Akçam est suivi par une recension de ce que nous savons de Saïd Halim (1) par Ahmet Seyhum dans un article intitulé « Saïd Halim et le projet de réformes arméniennes de 1914 ».

Deux contributions sur la littérature arménienne par Barlow Der Mugrdechian – « Le rôle de la famille dans la littérature arméno-américaine » - et Nanor Kebranian – « Par delà ‘l’Arménien’ : littérature, révolution, idéologie et Hadji Mourad d’Hagop Ochagan » - complètent la section des articles.

Ce numéro de décembre 2010 comprend aussi une étude critique de Garabet K. Moumdjian, « From ‘Hidden Armenians’ to ‘Hidden Jews’ to Primary Sources On Ottoman Reforms, and from Armenian Ethnographies to ‘Genocide Studies’ and Beyond : A Review Essay On Contemporary Turkish Publications » [Des ‘Arméniens cachés’ aux ‘Juifs cachés’ aux sources primaires sur les réformes arméniennes, et de l’ethnologie arménienne aux ‘études sur le génocide’ et au-delà : essai critique sur les publications turques contemporaines], qui étudie de manière incisive l’univers des auteurs et des chercheurs travaillant sur des questions susceptibles de nous concerner.

Eugene L. Taylor et Abraham D. Krikorian proposent une recherche actualisée sur l’affiche du film Ravished Armenia (2), commentée une première fois par Amber Karlins en juin 2010.

Le volume contient enfin plusieurs recensions d’ouvrages, dont Jonathan Conant Page, Ringing the Gotchnag : Two American Missionary Families in Turkey, 1855-1922 (3) (Barbara J. Merguerian) ; Hratch K. Martirosyan, Etymological Dictionary of the Armenian Inherited Lexicon (4) (John A. C. Greppin) ; Ece Temelkuran, Deep Moutain : Across the Turkish-Armenian Divide (5) (Artin Aslanian) ; Valentina Calzolari et Jonathan Barnes, éd., L’œuvre de David l’Invincible et la transmission de la pensée grecque dans la tradition arménienne et syriaque (6) (Robert W. Thomson) ; et Richard Hovannisian et Simon Payaslian, éd., Armenian Constantinople (7) (Joseph A. Kéchichian).

Après cinq numéros publiés en l’espace de trois années, la direction éditoriale du Journal passe de Joseph A. Kéchichian à Sergio La Porta. Le Journal of the Society for Armenian Studies est un périodique pluridisciplinaire qui paraît annuellement afin d’aider la communauté universitaire et informer notre liste croissante de mécènes de nos contributions les plus récentes. Il observe une politique intègre concernant les essais qui lui sont soumis, chacun étant lu de manière anonyme par trois référents : deux spécialistes extérieurs, ainsi que l’éditeur. Les numéros antérieurs du Journal – volumes 1 à 19 :1 – sont disponibles à l’achat. Les lecteurs intéressés désireux d’adhérer à la Society for Armenian Studies et de recevoir son Journal peuvent prendre contact avec le professeur Barlow Der Mugrdechian.

Adresse : Society for Armenian Studies, c/o Armenian Studies Program, 5245 N. Backer Ave, PB4, Fresno, California 93740-8001, tél 559-278-2669, courriel barlowd@csufresno.edu.

NdT

1. Saïd Halim Pacha (1865-1921), Grand vizir ottoman de 1913 à 1916 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Sa%C3%AFd_Halim_Pacha
2. Film d’Oscar Apfel (1919), d’après l’ouvrage homonyme d’Arshaluys [Aurore] Mardiganian, écrit en 1918.
3. Ouvrage publié en 2008 par la New England Historic Genealogical Society (Boston, Massachusetts) - http://www.americanancestors.org/Product.aspx?id=14828
4. Brill, coll. Leiden Indo-European Etymological Dictionary Series, 2009, 988 p. - ISBN-13: 978-9004173378 - http://www.brill.nl/etymological-dictionary-armenian-inherited-lexicon
5. Verso, 2010, 272 p. - ISBN-13: 978-1844674237 – voir la recension de Louisa Culleton, parue dans notre blog le 13.09.2009 http://armeniantrends.blogspot.com/2009/09/ece-temerkuran.html
6. Brill, coll. Philosophia Antiqua, 2009, 232 p. - ISBN13: 9789004160477 - http://www.brill.nl/loeuvre-de-david-linvincible-et-la-transmission-de-la-pensee-grecque-dans-la-tradition-armenienne-et
7. Mazda, coll. UCLA Armenian History & Culture, 2010, 494 p. - ISBN-13: 978-1568591568 - http://www.mazdapublisher.com/BookDetails.aspx?BookID=286

___________

Source : http://massispost.com/?p=4467
Traduction : © Georges Festa – 09.2011.