jeudi 27 octobre 2011

Գրանիշ / Granich

© http://granish.org


Une nouvelle revue littéraire : Granich [Acéré]

par Gayane Oganessian

Yerevan Magazine, 15.04.2011


La revue littéraire Granich a été lancée le 26 mars 2011. Les origines de la revue remontent au collectif littéraire homonyme en ligne, créé par Karen Antachian. La revue est publiée grâce au soutien financier des éditions Antares, ainsi qu’au travail de création réalisé par l’équipe éditoriale, qui se compose du poète Karen Antachian, des spécialistes en littérature Arkménik Nikoghossian et Hasmik Hakobian, de l’écrivain prosateur Aram Pachian et du poète, traducteur et journaliste Achot Gabriélian. Toute l’équipe était présente lors de cet événement organisé à la librairie Bureaucrate et répondit aux questions des médias.

« Aujourd’hui, une des tâches de la littérature arménienne est de créer un marché littéraire. Ce problème ne peut être résolu que si un lien s’opère entre écrivains et lecteurs. Si on y arrive, cela voudra dire que notre travail n’aura pas été vain. L’éditeur joue bien sûr un rôle important dans ce processus, » précise Karen Antachian. « Le côté particulier de notre revue est qu’elle est la première revue littéraire dans ce pays à paraître en arménien et que chaque numéro constitue un projet littéraire autour d’un thème unique. Notre premier numéro s’intéresse au thème de l’intégration dans un processus littéraire de toutes les différentes strates de la « langue moderne ». Chaque œuvre sélectionnée pour le numéro est centrée sur ce thème : des œuvres originelles, de même que des traductions d’écrivains contemporains de langue étrangère, qui abordent ce problème dans le cadre de leur langue. »

Le titre de ce premier numéro renvoie à ce projet : « Granich-Lezvani » [Langue acérée], précise Arkménik Nikoghossian. « Dans ce numéro, nous voulons aborder l’existence de plusieurs strates à l’intérieur de la langue moderne, l’affirmant comme une culture langagière spécifique, mais déjà accomplie. Notre volonté est d’introduire des innovations dans le champ littéraire arménien en prenant en compte toute l’expérience positive accumulée par la presse arménienne à ce jour. Nous avons choisi le principe du sujet à thème pour chaque numéro de la revue, afin d’éclairer les problèmes urgents de la littérature arménienne moderne. Nous visons à les présenter de manière systématique et à nous engager à résoudre ces problèmes autant que possible. »

La revue sera publiée via le site www.granish.org et diffèrera sensiblement de la version électronique ; elle contiendra principalement des œuvres qui n’ont jamais été publiées ou éditées auparavant.

___________

Source : http://yerevanmagazine.com/literary-magazine-granish-now-available/
Traduction : © Georges Festa – 10.2011