dimanche 15 janvier 2012

Athanase Vantchev de Thracy - 2

© Levon R. - 2008

Arménie des sortilèges


à tous mes amis arméniens,


Voici soudain qu’un beau poème se présente à mes yeux.
Tch’en Yu-yi


La neige sur les toits, le beau cortège des cimes,
Ô Arménie céleste, plus clair que l’alphabet
Des livres anciens et la rumeur des faits,
Je t’aime comme un poème, comme le cristal des rimes !

Ces blanches dentelles qu’une main éprise de la beauté
A suspendues, légère, à chaque fenêtre bleue,
Les doux géraniums, les rituels heureux,
Et le murmure magique et somptueux du thé !

Comme tout cela m’est cher, comme tout cela m’est proche,
Au milieu du flot flamboyant du temps
Et les chansons antiques qui font trembler le sang

Accompagnées du son délicieux des cloches !
Ô tendre Arménie vêtue de perce-neige,
Mon songe perpétuel, mon âme, mon sortilège !

© Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce vendredi 13 janvier, Anno Domini MMXII


Glose :

Tchen Yu-yi (1090-1138) : poète chinois de l’époque de la dynastie des Song (960-1279).

Cortège (n.m.) : de l’italien corteggio, lui-même du verbe corteggiare. Suite de personnes qui en accompagnent une autre pour lui faire honneur dans une cérémonie (escorte, suite). Groupe organisé qui avance (défilé, procession).

Sortilège (n.m.) : du latin sortilegus, « qui lit le sort », « devin ». Artifice de sorcier. Charme, incantation, sort. Action, influence qui semble magique.