vendredi 27 janvier 2012

The Color of Pain / La Couleur de la souffrance

© Erevan (Arménie) : Editions Printoinfo, 2010

The Color of Pain : The Reflection of the Armenian Genocide in Armenian Painting
[La Couleur de la souffrance : reflets du génocide arménien dans la peinture arménienne]

par Alan Whitehorn

The Armenian Mirror-Spectator, 28.01.2012


Outre les analyses détaillées par des chercheurs, les membres de la communauté artistique ont eux aussi essayé de « décrire l’indescriptible ». L’album The Color of Pain : The Reflection of the Armenian Genocide in Armenian Painting, publié par Chahèn Khatchatourian (1), représente un condensé du témoignage des artistes arméniens sur les massacres d’Arméniens dans l’empire ottoman. Ce livre d’art bilingue (anglais et arménien), de 208 pages, au grand format, s’intéresse aux tableaux en couleur sur les massacres hamidiens des années 1890, le génocide de 1915 et la période continuelle de souffrances qui perdura après ces atrocités. Ce volume est une évocation puissamment émouvante de la souffrance collective issue de la persécution ethnique et religieuse, à l’instigation de l’Etat, contre le peuple arménien. La vision est celle d’artistes arméniens célèbres et réputés. De nombreux tableaux inclus dans cet ouvrage peuvent être trouvés dans les collections de la Galerie Nationale d’Arménie et le Musée du Génocide arménien à Erevan. Parmi ces œuvres puissamment évocatrices figurent celles d’Hovhannès Ayvazovsky, Vartkès Soureniants, Sarkis Khatchatourian, Archak Fetvadjian, V. Podpomogov (Ter-Astvatsatrian), Khorène Der-Haroutian, Arshile Gorky (Vostanik Adoyan), Kéro Antoyan, Carzou (Carnik Zouloumian), Jansem (Hovhannès Sémerdjian), Papaz (Hagop Papazian), Hagop Hagopian, Grigor Khandjian et d’autres. L’album aurait pu inclure d’autres artistes contemporains tel que le Canadien Hagop Khoubessérian, mais il constitue indubitablement un volume impressionnant. La qualité des reproductions en couleur est excellente. L’on a coutume de dire qu’une image peut en dire plus que des mots. L’ensemble de ces œuvres d’art proposent une manière hautement efficace d’informer sur le génocide des Arméniens, perpétré par les Jeunes Turcs. The Color of Pain est un nouveau livre important qui porte un témoignage visuel fort, via le point de vue des artistes. Un DVD ou un site internet serait des plus utile pour élargir la portée de cet ouvrage dans le public. J’imagine des organisations comme Facing History et le Genocide Education Project utilisant ce genre de matériaux dans leurs séminaires éducatifs sur le génocide dans les lycées. Pour une génération plus jeune, davantage orientée sur l’image, ce pourrait être des plus instructif.

Du mieux que nous pouvons, nous continuons de documenter le génocide de 1915, mais il s’agit d’un récit très, très difficile à écrire. Nous faisons énormément appel à des personnes dévouées qui ont consacré une vie entière à raconter une histoire aussi exhaustive que possible, après tant de morts et de traumatismes. Mais il ne suffit pas que des chercheurs et des artistes écrivent ce récit profondément émouvant. Il faut aussi que les autres résistent au « péché d’indifférence » et lisent ces témoignages importants. Ils ont besoin d’en savoir davantage et de mieux comprendre. Ils peuvent en outre aider en faisant don de ces ouvrages à des bibliothèques communautaires et publiques, afin que les voix des morts soient plus largement entendues et ne tombent pas dans l’oubli. Ces quatre volumes (2) peuvent aider à faire la différence. Ils constituent de précieux testaments au nom des victimes arméniennes et de leurs familles.

Note
1. Erevan : Editions Printoinfo, 2010 – ISBN : 978-9939-53-643-9
2. Allusion à 3 autres ouvrages récemment parus : Verjine Svazlian, The Armenian Genocide : Testimonies of the Eyewitness Survivors, Erevan : Gitoutioun, 2011 – ISBN : 978-5-8080-0857-1 ; Vahakn Dadrian et Taner Akçam, éd., Judgment at Istanbul : The Armenian Genocide Trials, New York : Berghahn Books, 2011 – ISBN : 978-0-85745-286-3 ; Raymond Kévorkian, The Armenian Genocide : A Complete History, London : I.B. Tauris, 2011 – ISBN : 978-1-84885-561-8.

___________

Source : http://www.mirrorspectator.com/pdf/012812.pdf
Traduction : © Georges Festa – 01.2012