mercredi 20 juin 2012

Anna Astvatsaturian Turcotte - Nowhere, a Story of Exile / Nulle part, histoire d'un exil

© http://hybooksonline.com - 2012

Hybooksonline publie en format électronique Nowhere, a Story of Exile
 

The Armenian Weekly, 19.06.2012



Le 17 juin dernier, hybooksonline.com, un nouvel éditeur spécialisé dans la publication d’ouvrages électroniques (e-books), a publié Nowhere, a Story of Exile [Nulle part, histoire d’un exil], d’Anna Astvatsaturian, qui relate son enfance perdue en Azerbaïdjan.

En 1988, Astvatsaturian Turcotte est une petite fille, âgée de dix ans, qui vit dans la ville de Bakou, située en bord de mer, dans la république soviétique d’Azerbaïdjan. Comme n’importe quelle autre petite fille, elle nourrit des aspirations, des passions et des rêves d’enfant. Toute cette existence est balayée, lorsque la population musulmane azérie majoritaire chasse du pays la minorité chrétienne arménienne, recourant à la terreur et à la violence. Sa famille est contrainte de fuir en Arménie, une république voisine, encore chancelante suite à un tremblement de terre dévastateur et non préparée à l’afflux de centaines de milliers de réfugiés, fuyant les pogroms orchestrés par les Azéris. A son arrivée, elle se retrouve étrangère – une petite apatride, survivant dans un sous-sol sans chauffage et se heurtant à nouveau aux discriminations, cette fois de la part de son propre peuple.

Nowhere, a Story of Exile est un récit fascinant, déchirant, raconté via un intermédiaire personnel – les chapitres du journal d’Astvatsaturian Turcotte, qui décrivent l’organisation de la terreur à Bakou, sa vie de réfugiée et son combat pour se trouver, le tout avec, pour toile de fond, l’effondrement de l’Union Soviétique. L’auteur donne la parole à une tragédie sans nom, peu mentionnée en Occident, à la population arménienne d’Azerbaïdjan, ainsi qu’aux enfants victimes d’épuration ethnique partout dans le monde.

[Arrivée en 1992 aux Etats-Unis en tant qu’Arménienne réfugiée de Bakou, Anna Astvatsaturian Turcotte est devenue citoyenne américaine en 1997. Diplômée en droit, elle fut parmi les premiers Américains à œuvrer au sein de la Cour Pénale Internationale de La Haye, aux Pays-Bas, après avoir été témoin de sa création aux Nations Unies. Elle est mariée et mère de deux enfants.]

Pour se procurer l’ouvrage, aller sur www.amazon.com ou http://hybooksonline.com.]  

___________

Traduction : © Georges Festa – 06.2012.