samedi 8 septembre 2012

Léonide Georgievitch Engibarov [Yenguibarian] (1935-1972)

Léonide Georgievitch Engibarov [Yenguibarian] (1935-1972)
© www.circopedia.org

 

Engibarov ou le clown emblème. Un itinéraire fulgurant, qui va du ring au cirque, de la boxe à la scène. En toile de fond, l’héritage stalinien. Quand d’autres choisissent le conformisme, l’aventure scientifique ou l’exil. Il y a du Nijinski dans cette étoile filante : même énergie débordante, même goût de l’expérimentation, même propension au perfectionnisme, doublé d’un narcissisme amusé. 

L’on sait les péripéties qui préludèrent à sa reconnaissance précoce – incohérences de ses maîtres successifs, hasards des programmations, rencontre avec le grand Donato à Odessa. Son génie est alors de reprendre le ring, mais au second degré, comme un paradigme du désordre établi. Engibarov ou de la pantomime considérée comme un des beaux-arts. Une trajectoire complétée par l’écriture de nouvelles et de scénarii de comédies. Par delà les frontières, dans un temps où celles-ci ne font guère bon ménage avec la politique. 

L’on retiendra une présence indifférente aux codes, une légèreté libératrice, l’étonnement et l’audace de l’enfance. A l’instar d’autres météores, les conditions demeurées mystérieuses de sa disparition. Dans le sillage d’un Chaplin ou d’un Louis Armstrong, la geste d’un témoin. Donnant à voir ce que tant ne peuvent, ne savent, mais reconnaissent à l’instant. Se moquant des fausses logiques. Déroulant une suite insoupçonnée, à mi chemin entre burlesque et étrange. Comment dire ce qui échappe, surprend, meurtrit ? A la manière des poètes, le pantomime dépasse le mot, la langue. Invente un monde. A la fois nôtre et autre. Salut ! Mais je reviendrai !         

© georges festa – 09.2012

 
Vidéos : http://www.youtube.com/results?hl=fr&cp=16&gs_id=a8&xhr=t&q=leonid+engibarov&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_qf.&biw=1143&bih=717&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=w1&gl=FR

Voir aussi Léonide G. Engibarov, ‘Autoportrait d’un clown’, paru in Courrier de l’Unesco, janvier 1988, n° 1, p. 16-17  - http://unesdoc.unesco.org/images/0007/000770/077050fo.pdf