samedi 22 décembre 2012

Aldo Ferrari - In cerca di un regno. Profezia, nobiltà e monarchia in Armenia tra Settecento e Ottocento / En quête d’un royaume. Prophétie, noblesse et monarchie en Arménie du 18ème au 19ème siècle



Aldo Ferrari
In cerca di un regno. Profezia, nobiltà e monarchia in Armenia tra Settecento e Ottocento
[En quête d’un royaume. Prophétie, noblesse et monarchie en Arménie du 18ème au 19ème siècle]
Sesto San Giovanni (Milano) : Mimesis Edizioni, 2011


 

Après la chute des royaumes dans la mère patrie (11ème siècle) et en Cilicie (1375), les Arméniens restèrent privés de toute forme d’indépendance politique jusqu’en 1918. Des siècles durant, leur existence se déroula donc au sein du contexte politique et culturel musulman, principalement turc et persan, dans des conditions d’insécurité et de discrimination.

L’ensemble des tentatives pour refonder un royaume national – tout d’abord avec l’aide de l’Europe catholique, puis avec celle de la Russie orthodoxe – constitue l’objet principal de ce volume, qui en décrit essentiellement la phase pré-moderne, laquelle précéda la diffusion du nationalisme au 19ème siècle. 

Ces tentatives, marquées par un sentiment messianique spécifique, furent surtout encouragées par des représentants de la noblesse arménienne subsistante, préservée quasi exclusivement dans quelques régions du Caucase méridional, en particulier au Karabagh.

Dès l’époque de Pierre Ier le Grand, l’avancée russe en direction du Caucase sembla pouvoir favoriser ce projet et permit ainsi la libération des territoires du nord-ouest de l’Arménie. La politique impériale de Saint-Pétersbourg prit ensuite une orientation différente, mais, surtout à la lumière de la tragédie des Arméniens dans l’empire ottoman, la rencontre entre l’expansionnisme tsariste et le projet d’un royaume arménien renouvelé apparaît d’autant plus importante qu’elle a créé les présupposés historiques de la naissance de l’actuelle république d’Arménie.     

[Aldo Ferrari enseigne la langue et la littérature arméniennes, ainsi que l’histoire du Caucase, à l’université Ca´ Foscari de Venise. Il est par ailleurs responsable des programmes de recherche « Russie/Voisins orientaux » et « Caucase/Asie Centrale » de l’Istituto per gli Studi di Politica Internazionale (ISPI) à Milan et vice-président de l’Association pour l’Etude en Italie de l’Asie Centrale et du Caucase (ASIAC). Parmi ses principales publications : Alla frontiera dell’impero. Gli Armeni in Russia 1801-1917 (Mimesis, 2000) ; La foresta e la steppa. Il mito dell’Eurasia nella cultura russa (Scheiwiller, 2003) ; L’Ararat e la gru. Studi sulla storia e la cultura degli Armeni (Mimesis, 2003) ; Il Caucaso. Popoli e conflitti di una frontiera europea (Edizioni Lavoro, 2005) ; Breve storia del Caucaso (Carocci, 2007).]

__________

Source : http://www.mimesisedizioni.it/Simorg/In-cerca-di-un-regno.html
Traduction de l’italien : © Georges Festa – 12.2012.