mardi 29 janvier 2013

Samuel Totten - William S. Parsons : Centuries of Genocide : Essays and Eyewitness Accounts / Des siècles de génocide : études et récits de témoins oculaires

© Routledge, 4th ed., 2012

 

Armenian National Institute [Institut National Arménien] :

réédition de l’ouvrage Centuries of Genocide : Essays and Eyewitness Accounts
Edité par Samuel Totten et William S. Parsons

Massis Post, 26.01.2013

 
WASHINGTON, D.C. – Dans le cadre de son programme visant à promouvoir l’étude du génocide et des droits de l’homme, ainsi que des enseignements du génocide arménien, l’Institut National Arménien (ANI) annonce la parution aux éditions Routledge de la quatrième édition de l’ouvrage Centuries of Genocide : Essays and Eyewitness Accounts [Des siècles de génocide : études et récits de témoins oculaires], par Samuel Totten et William S. Parsons, manuel consacré aux études sur le génocide et les droits de l’homme, largement utilisé dans les programmes de l’enseignement secondaire et supérieur. Cette quatrième édition évoque des exemples de génocides perpétrés aux 19ème, 20ème et 21ème siècles. Chaque chapitre du livre est rédigé par un spécialiste reconnu du domaine.

Le chapitre sur le génocide arménien, qui figurait dès la première édition, précédemment publiée sous le titre Un siècle de génocide, est dû au docteur Rouben Adalian, directeur de l’Institut National Arménien. Pour cette nouvelle édition augmentée, le chapitre a été mis à jour, afin de tenir compte du nombre croissant d’études sur ce thème.

L’ouvrage est précédé d’un essai introductif, qui met au clair des questions de définition. Afin d’aider les lecteurs à s’informer sur les similitudes et les différences entre des situations variées, chaque cas est structuré autour de questions clé spécifiques. Dans chaque chapitre, l’auteur interroge : qui a commis le génocide ? comment le génocide fut-il perpétré ? pourquoi fut-il perpétré ? quelles furent les victimes ? quelles étaient les forces historiques en présence ? quel fut l’impact à long terme ? quelles furent les réactions ? comment les chercheurs interprètent-ils ce génocide ? comment l’étude de ce génocide contribue-t-elle au domaine d’étude ?

Le docteur Maureen Hiebert, de l’université de Calgary, spécialisé sur le génocide, la gouvernance, la politique et le droit international, présente ainsi cette publication : « Nouvelle édition bienvenue dans une collection qui fait déjà autorité, Centuries of Genocide ajoute de nouveaux cas, allant du 19ème au 21ème siècle, aux quatre coins du monde. Chaque chapitre propose une recherche et une analyse renouvelées par des chercheurs de premier plan dans le domaine des causes, des processus et des conséquences du génocide, accompagnés de récits déchirants de témoins oculaires à la première personne, qui illustrent avec force l’expérience humaine et le coût tragique de la violence génocidaire. »

Le docteur Ervin Staub, de l’université du Massachusetts à Amherst et auteur de Overcoming Evil : Genocide, Violent Conflict and Terrorism (Oxford University Press, 2011) et de The Roots of Evil : The Origins of Genocide and Other Group Violence (Cambridge University Press, 1992), commente : « Dans cet ouvrage profondément humain, nourri par la passion des éditeurs et des auteurs pour comprendre les racines des origines, en sorte que nous puissions prévenir ce fléau de l’humanité, d’éminents spécialistes proposent des présentations mises à jour de quinze génocides. Le niveau d’expertise des auteurs est hors pair, les chapitres du livre aisément lisibles et s’imposant d’eux-mêmes. Si la plupart des chapitres traitent des génocides au 20ème siècle, le livre compte maintenant des chapitres sur les génocides au 19ème siècle et sur le premier du 21ème. Les récits personnels inclus sont véritablement percutants. »

Coéditeur de Centuries of Genocide, William S. Parsons, directeur de département au Musée-Mémorial Américain de la Shoah, à Washington, D.C., a consacré trente ans de sa carrière à l’enseignement de la Shoah. En 1991, Parsons a été convié à rejoindre le Comité à l’Enseignement de ce musée, afin de partager ses idées novatrices sur l’enseignement visant les préjugés et le racisme. Il est aussi coauteur du guide pédagogique Facing History and Ourselves : Holocaust and Human Behavior [Face à l’histoire et à nous-mêmes : Shoah et comportement humain] (Facing History and Ourselves National Foundation, 1994).

Le docteur Samuel Totten, de l’université de l’Arkansas à Fayetteville, où il enseigne les sciences de l’éducation, a écrit de nombreuses études sur l’enseignement, la prévention, l’intervention et la documentation sur le génocide. Il est l’auteur de Teaching About Genocide : Issues, Approaches and Resources [Enseigner le génocide : questions, approches et ressources] (Information Age, 2007), d’un Dictionary of Genocide (Greenwood, 2007), coéditeur avec Steven Jacobs de Pioneers of Genocide Studies (Transaction Publishers, 2002), qui comporte une contribution de Rouben Adalian, et a été éditeur associé, avec R. Adalian, S. Jacobs et Eric Markusen, de l’Encyclopedia of Genocide and Crimes Against Humanity (Macmillan Library Reference, 2004), sous la direction éditoriale d’Israel W. Charny, directeur exécutif de l’Institut sur la Shoah et le Génocide à Jérusalem. Samuel Totten est aussi cofondateur de la revue Genocide Studies and Prevention : An International Journal, publiée par les Presses de l’université de Toronto et l’Institut Zoryan. Durant l’été 2004, Totten a été l’un des vingt-quatre chercheurs du Programme de documentation sur les atrocités, mis en œuvre par le Département d’Etat des Etats-Unis, chargés d’interviewer les réfugiés noirs africains, le long de la frontière entre le Tchad et le Soudan, afin de recueillir des données, dans le but précis de vérifier si un génocide a été perpétré au Darfour.

Centuries of Genocide inclut les chapitres suivants : Introduction, par Samuel Totten et William S. Parsons ; ‘Le génocide des Indiens Yana de Californie’, par Ben Madley ; ‘Le Génocide en Australie’, par Colin Tatz ; ‘Le génocide des Héréros et des Namas dans le Sud-Ouest Africain allemand’, 1904-1907, par Dominik Schaller ; ‘Le génocide arménien’, par Rouben Adalian ; ‘La famine organisée en Ukraine par les Soviétiques’, par James E. Mace ; ‘La Shoah : Juifs, Tsiganes et handicapés’, par Donald L. Niewyk ; ‘Le génocide au Bangladesh’, par Rounaq Jahan ; ‘Le génocide au Timor Oriental’, par James Dunn ; ‘Le génocide cambodgien, 1975-1979’, par Ben Kiernan ; ‘Guatemala : actes de génocide et guerre de contre-insurrection par la terre brûlée’, par Susanne Jonas ; ‘Les opérations d’Anfal dans le Kurdistan irakien’, par Michiel Leezenberg ; ‘Les monts Nouba, au Soudan’, par Alex De Waal ; ‘Le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994’, par Gerry Caplan ; ‘Violence génocidaire dans l’ex-Yougoslavie : la Bosnie-Herzégovine’, par Martin Mennecke ; ‘Le génocide au Darfour, Soudan’, par Samuel Totten.

Dans le cadre de ses services continus auprès des éducateurs et afin de coïncider avec la parution de Centuries of Genocide, l’Institut National Arménien (ANI) a développé son guide de ressources et d’autres sections du département Enseignement de son site. Des dizaines de ressources, sélectionnées pour leur intérêt éducatif, sont recensées au profit des élèves et des enseignants. Les éducateurs intéressés par l’enseignement sur le rôle et l’implication des organisations humanitaires américaines en réaction à la crise arménienne peuvent aussi tirer profit de la fiche de synthèse, récemment parue, intitulée « Les archives des Etats-Unis sur le génocide arménien : un chapitre glorieux dans l’histoire américaine », élaborée par l’Armenian Assemby of America [Assemblée des Arméniens d’Amérique].                

__________

Traduction : © Georges Festa – 01.2013.

site de l'Armenian National Institute : http://www.armenian-genocide.org