mardi 19 février 2013

Nicole Guiraud - Le marabout / The Marabout

© Nicole Guiraud, Le Marabout, 2009
aus :
Spurensicherung in der Fremde / Archäologie des Erinnerns
Galerie Peter Herrmann, Berlin


 

Les frontières floues. Entre géographie et photographie, surfaces et mouvements. Comme si la terre accouchait de son passé. Le donnait à voir, surgissant, saturé d’émotions, de pleins et de vides, d’attentes. Ce que ces êtres que le hasard ou quelque occasion aura réunis là importe moins que leur inscription dans la singularité d'un instant. Murs, flore, animaux composant un décor fugitif, où l’on devine les irrigations et les enracinements de vies singulières, muettes. Comme si la caméra s’était soudain figée. Le temps rompu. Enigmatique. En attendant le rideau de fin. Il n’empêche. Ce que nous disent toponymies et postures, lieux et regards. Le paradoxe n’est pas tant le calme illusoire, le bonheur d’un jour ou l’insouciance vraie. Mais l’interaction des objets. Osmoses et dévorations. Tenir en main la preuve tangible de ce qui fut. Envers et contre tout. Entre deux précipices, entre miracle et disparition. Le marabout tutélaire. Refuge et exorcisme. A la fois vigie et promontoire. S’élançant vers sa nuit. Là furent les voyageurs d’un moment. Qu’emporteront des flots sombres, boueux. Dans cette trilogie des éléments sauver ce qui traverse, ce qui emporte l’âme, le corps. Deviner les senteurs obsédantes, la chaleur du couchant, les rires. Cette part irréfragable de vérité, de plénitude. Les uns venus d’ici ou là. Les autres de passage. Et si ce marabout conjuguait d’autres prières, d’autres espoirs ? Comme l’on s’impose un état de grâce. Lorsque l’inévitable, le mensonge frappent. Revenir, retrouver ce marabout. Comme l’on rejoint la source.

© georges festa – 02.2013

Vient de paraître : Nicole Guiraud. Algérie 1962 : Journal de l'apocalypse / Tagebuch der Apokalypse. Préface de Boualem Sansal. Friedberg (Allemagne) : Editions Atlantis, 2012, 106 p.

site Galerie Peter Herrmann :