dimanche 31 mars 2013

Platon P. Zubov - The Astrologer of Karabagh / L'Astrologue du Karabagh


© Armenian Cultural Foundation, 2013

 

The Astrologer of Karabagh
[L’Astrologue du Karabagh]

Un roman de Platon P. Zubov

publié par l’Armenian Cultural Foundation (A.C.F.)


 
ARLINGTON, Massachusetts – L’exotique et mystérieux Caucase a toujours captivé l’imagination des écrivains, des artistes et des voyageurs. L’expansion vers le sud de l’empire russe « suscita un corpus de littérature incroyablement riche et un débat des plus pertinent quant aux questions touchant à l’identité culturelle russe. »

« Le Prisonnier du Caucase », poème d’Alexandre Pouchkine, Hadji Mourad, de Léon Tolstoï, et les œuvres d’autres grandes figures littéraires russes, comme Alexandre Bestuchef-Marlinsky, Mikhaïl Lermontov et d’autres, qui faisaient autorité sur le Caucase littéraire dans les années 1830 et 1840, sont parmi les plus connus.

Ecrit en 1834 par Platon V. Zubov (1796-1857), romancier russe du début du 19ème siècle, L’Astrologue du Karabagh est un roman historique fascinant. Enveloppé dans une histoire d’amour passionnel, le récit se fonde sur les développements historiques dans le Karabagh au 18ème siècle, en proie aux troubles et aux mutations. Il s’agit de la toute première édition en anglais de ce roman de Zubov. Il fut traduit auparavant en arménien en 1882 par Raffi, le grand romancier arménien du 19ème siècle.

Zubov est issu d’une grande famille de Russie. Sa carrière littéraire, qui débuta en 1834, s’étale sur près de vingt ans et comprend vingt et une œuvres majeures, dont des poèmes, des chants, des quatrains, des romans et des anthologies. L’Astrologue du Karabagh est peut-être une de ses œuvres les meilleures, encore méconnue.

« Ce roman historique illustre le vécu de tout un peuple. Il relate dans ses limites comment ce même peuple vivait et travaillait. Mettant en lumière ses coutumes, ses traditions et ses usages, ainsi ses qualités intellectuelles et morales. Autrement dit, il incarne l’homme du passé sous sa forme originelle et primordiale, laquelle a évolué au fil du temps, pour ne plus être reconnue par la génération présente […] »

Ces mots du grand Raffi (1835-1888) évoquent très précisément la signification et le rôle des faits historiques, lesquels nourrissent l’esprit et enrichissent l’imagination du romancier.

Tout en étant une œuvre de fiction, L’Astrologue du Karabagh reflète les réalités d’une période tourmentée du Caucase, où de nouvelles valeurs et fidélités remplacent les anciennes et transforment pour toujours la région. Il donne à réfléchir sur la capacité de l’histoire à donner forme au présent. 

The Astrologer of Karabagh a été traduit du russe originel par Artashes Emin. Accompagné d’une préface, de notes et d’une bibliographie des principales œuvres de Zubov, il est publié par Ara Ghazarian, conservateur auprès de l’Armenian Cultural Foundation (A.C.F.).

Des exemplaires de The Astrologer of Karabagh sont proposés à la vente sur le site de l’A.C.F. (acf.hmh@verizon.net) et des grandes librairies arméniennes. 

___________

Traduction : © Georges Festa – 03.2013.