mercredi 18 septembre 2013

Valerio Droga - Nor Arax, enclave armena in territorio italiano. Forme di integrazione e vita quotidiana di un popolo in esilio / Nor Arax, enclave arménienne en territoire italien. Formes d'intégration et vie quotidienne d'un peuple en exil



© http://ilmiolibro.it

 

Valerio Droga
Nor Arax, enclave armena in territorio italiano
Forme di integrazione e vita quotidiana di un popolo in esilio
Il Mio Libro, 2012


 

[Enquête journalistique sur Nor Arax, village construit à Bari en 1926 pour accueillir un groupe d'Arméniens, rescapés du premier génocide européen du 20ème siècle. L'étude recourt à des instruments historiographiques, sociologiques et sémiotiques, afin de reconstituer l'histoire de cet ancien peuple, ainsi que, grâce à des témoignages de première main et des matériaux inédits, la vie quotidienne du village, retraçant et proposant des modèles d'intégration socioculturels, adaptables à l'actuel contexte multiethnique italien et européen.]

Nor Arax, un cas d'accueil et de sauvetage
pour plus d'une centaine d'Arméniens rescapés du génocide
Publication du mémoire de maîtrise (U. de Palerme, 2007) de Valerio Droga

PALERME, 25 septembre 2012 – Pour plus d'une centaine d'Arméniens, survivants du premier génocide européen du 20ème siècle, Bari représenta le salut et une nouvelle patrie. C'est en 1926, dans la périphérie du chef-lieu des Pouilles, que fut construit le village de Nor Arax, le Nouvel Arax, du nom du fleuve historique arménien homonyme.

Le mémoire, intitulé Nor Arax, enclave armena in territorio italiano. Forme di integrazione e vita quotidiana di un popolo in esilio [Nor Arax, enclave arménienne en territoire italien. Formes d'intégration et vie quotidienne d'un peuple en exil], se présente à la fois comme une enquête journalistique, de type sociologique, et un essai qui, à partir de l'analyse d'articles de quotidiens, parcourt l'actualité brûlante, pour en venir ensuite à une recherche historiographique sur le peuple arménien, jusqu'à la diaspora en Occident et en Italie, en particulier.

Débute alors la reconstitution de l'histoire et de la vie quotidienne de Nor Arax, à travers des entretiens et des rencontres avec des spécialistes et des chercheurs, des publications, des articles et matériaux d'archive, dont certains sont inédits, mais surtout grâce à la collecte de témoignages de première main, émanant de personnes ayant habité autrefois le village.

Liant ainsi méthodologie sociologique et méthodologie sémiotique, l'étude s'emploie à élaborer et à proposer des modèles d'intégration socioculturelle, extensibles aussi à l'actuel et délicat contexte multiethnique italien et européen.

En conclusion, cette recherche s'attarde sur le thème de la mémoire, éclairant les motifs du déni (y compris de la part de certaines victimes), définissant le binôme incommunicabilité-inaudibilité et attirant l'attention sur le « génocide blanc, » qui, des années après après cette tragédie, continue de frapper l'armée sans défense de ceux que l'on n'écoute pas. Le génocide arménien, connu sous le nom de Medz Yéghern, fut perpétré en Turquie durant la Première Guerre mondiale et n'est toujours pas reconnu par Ankara, le code pénal punissant même les citoyens turcs qui s'obstinent à parler de génocide. L'on sait qu'Adolf Hitler s'inspira de cette page d'histoire pour programmer l'élimination des Juifs, au point qu'il déclara en 1939 aux plus rétifs de son entourage : « Qui se souvient aujourd'hui de l'extermination des Arméniens ? ».

Dans le cadre de ce mémoire a été réalisé un court documentaire, intitulé Nor Arax, ritorno alla memoria [Nor Arax, retour à la mémoire], consultable sur YouTube – lien http://www.youtube.com/watch?v=2mvFKU6K18.

Mémoire disponible en ligne sur le site http://ilmiolibro.it - lien : http://ilmiolibro.kataweb.it/schedalibro.asp?id=872548 (format A4, 320 p., l6,50 euros).

[Journaliste à Palerme, Valerio Droga est lauréat 2008 du Prix de journalisme "Mario Francese", section Mémoires de maîtrise.]

__________

Traduction de l'italien : © Georges Festa – 09.2013