mercredi 3 septembre 2014

Fatih Akin - The Cut



© Bombero International, Corazón International, International Traders, Jordan Films, Pandora Filmproduktion, 2014


Festival du Film de Venise :

The Cut de Fatih Akin, programmé, avec Tahar Rahim en tête d'affiche

The Armenian Mirror-Spectator (Watertown, MA), 02.08.2014


LOS ANGELES (IndieWire) - En début d'année, Fatih Akin fit quelque bruit, lorsqu'il retira son prochain film, The Cut, du festival du film de Cannes, pour "raisons personnelles." Nous supposions donc que le film atterrirait quelque part ailleurs, lors de la saison d'automne des festivals et, de fait, il est maintenant présent à Venise et la première bande-annonce est apparue.

Avec Tahar Rahim en tête d'affiche, les détails sur le scénario ont été largement tenus secrets, à la nuance près que Rahim interprète un personnage à la Charlie Chaplin, dans ce film qui clôt la trilogie "L'amour, la mort et le mal," du réalisateur. Or, non seulement la promotion livre un aperçu du film, mais aussi le synopsis officiel plus développé, ainsi qu'une brève présentation par la réalisateur.

Mardin, 1915 : un soir, la police turque rafle tous les Arméniens de sexe masculin dans la ville, dont Nazaret Manouguian, jeune forgeron, qui est séparé de sa famille. Des années plus tard, après avoir réussi à survivre aux atrocités du génocide, il apprend que ses deux filles sont, elles aussi, encore en vie. Il est hanté par l'idée de les retrouver et part à leur recherche. Sa quête le conduit des déserts de Mésopotamie et de La Havane aux plaines arides et désolées du Dakota du Nord. Au cours de son odyssée, il croise toute une série de gens différents : des êtres angéliques et bons, mais aussi l'incarnation du mal.

The Cut est tout à la fois un film épique, une tragédie, un film d'aventures et un western. Même s'il se situe il y a un siècle, il est on ne peut plus actuel : il raconte une histoire de guerre et d'exode, tout en illustrant la force de l'amour et de l'espoir, qui nous permettent d'accomplir l'inimaginable.

The Cut conclut la trilogie "L'amour, la mort et le mal," de Fatih Akin. Dans Head-On (2004), nous assistons au combat désespéré d'une jeune Allemande d'origine turque, pour vivre sa vie et découvrir comment l'amour peut rapidement se transformer en souffrance. De l'autre côté (2007) raconte l'histoire de six êtres, dont les parcours se croisent sans se rencontrer mutuellement; c'est la mort qui finalement les rassemble. The Cut explore maintenant le thème du "diable," étudiant le mal et celui que nous sommes capables d'infliger à autrui - à la fois involontairement et délibérément, montrant le fil ténu qui sépare souvent le bien du mal. La vision du monde de Fatih Akin exerce aussi une influence précise sur la partie finale de cette trilogie : "The Cut est devenu un film très personnel. Au plan thématique, il explore ma conscience et, au plan formel, il témoigne de ma passion pour ce moyen d'expression qu'est le cinéma."

The Cut sera projeté en compétition. Le film dure 138 minutes.          

__________

Traduction : © Georges Festa - 09.2014

Bande-annonce officielle :  https://www.youtube.com/watch?v=qA7j6zvApPI