lundi 6 octobre 2014

Ellen Sarkisian Chesnut - Deli Sarkis : The Scars He Carried / Deli Sarkis : Vivre avec ses cicatrices




Vient de paraître :

Ellen Sarkisian Chesnut
Deli Sarkis : The Scars He Carried
Two Harbors Press, 2014

The Armenian Weekly, 02.10.2014


Sarkis Deli Sarkissian est né en 1915 dans le village de Keramet (province de Bursa, au sud de la région de Marmara), en Turquie ottomane. Il survécut au génocide arménien, affronta les déserts de Syrie et de Mésopotamie, faillit mourir à Smyrne en 1922, survécut à sa détention à Bagdad, en Irak, en 1933, et vécut afin de témoigner.

L'ouvrage, Deli Sarkis: The Scars He Carried: A Daughter Confronts the Armenian Genocide and Tells Her Father's Story [Deli Sarkis : Vivre avec ses cicatrices - Une fille, face au génocide arménien, raconte l'histoire de son père], relate deux odyssées. L'une est celle de Deli Sarkis, de la quasi extermination à la survie; l'autre est celle de sa fille aînée, à la fin de laquelle celle-ci parvient à répondre à cette question : "Qu'est-il arrivé aux Arméniens ?"

L'A. évoque les souffrances non seulement de son père, Deli Sarkis, mais aussi celles des autres villageois de Keramet. Deli Sarkis: The Scars He Carried est accompagné de photographes et de cartes, qui en éclairent les personnages et les événements.   

Le docteur Rubina Peroomian, auteur d'une recension du livre, écrit : "[...] Ce qui différencie ces Mémoires, c'est le fait que l'A. associe chaque fait historique, chaque événement, chaque lieu avec le vécu d'un parent ou d'un proche. [...] Grâce à tous les détails livrés sur les événements, les lieux et les personnes, [cet ouvrage] représente une contribution de premier ordre à l'étude du génocide arménien."

Désireuse de continuer à raconter l'histoire des Arméniens, Ellen Sarkisian Chesnut précise qu'elle abordera ensuite leurs contributions positives à l'histoire, à la culture et à la pensée universelle. Actuellement, elle écrit l'histoire de sa mère, née à Marash, en Turquie.


___________

Traduction : © Georges Festa - 10.2014