dimanche 31 mai 2015

Daniel Melnick - The Ash Tree



 


Daniel Melnick
The Ash Tree
West of West Books, 2015

The Armenian Weekly, 29.05.2015


Un roman "puissant et admirablement rendu" sur l'odyssée d'une famille rescapée du génocide arménien et sa renaissance en Californie a été écrit par Daniel Melnick, professeur émérite d'anglais à l'Université d'Etat de Cleveland (Ohio).

Intitulé The Ash Tree [Le Frêne], ce roman est publié par West of West Books, une maison d'édition située au centre de la Californie, fondée par l'écrivain Mark Arax. "Daniel a écrit là un livre profond," explique-t-il. "Il est nourri non seulement des persécutions et de l'exil vécus par sa famille juive, mais aussi par le fait que son épouse, Jeanette, est une Arménienne qui a grandi à Fresno."

"Par son mariage avec Jeanette, Daniel s'est trouvé soudain immergé dans un clan d'Arméniens fermiers, écrivains et poètes, socialistes et capitalistes, et aussi de footballeurs et de joueurs de baseball. Comment donner leur sens, à leur histoire traumatisante et à ce fil tragique qui les a accompagnés en Amérique ? De ces questions est né ce roman, à la fois puissant et admirablement rendu," poursuit Arax.

The Ash Tree est une histoire intemporelle d'amour, de regrets et d'amour entre Armen Ararat, un survivant du génocide arménien, et une jeune Arméno-américaine prénommée Artemis. Armen aspire à être poète et après s'être caché dans un grenier à Istanbul pour fuir les marches de mort, il part aux Etats-Unis et s'installe dans la vallée ensoleillée de San Joaquin.

Armen s'inscrit à l'Université de Californie à Berkeley, mais il est bientôt ramené à Fresno à l'appel de la ferme familiale. C'est là qu'il rencontre et épouse Artemis, qui a fait le voyage du Connecticut en Californie. Du fait des exigences de la vie familiale, Armen laisse tomber l'écriture et devient viticulteur, pour perdre ensuite sa ferme lors de la Grande Dépression. Il retourne alors dans la baie de San Francisco avec Artemis, leurs deux fils et leur fillette, où il réussit comme épicier.

Tandis que le roman pivote de la Turquie à Berkeley, Fresno et San Francisco, pour revenir à Fresno, Armen et sa famille, libres de toute attache, se transforment en de vrais Américains, purs et durs.

Artemis et sa fille, Juliet, occupent le centre de cet univers dominé par ailleurs par les hommes. Cette mère dynamique, femme de tête, s'acquiert une force et une autorité qui défient les limites de son époque et des lieux où elle vit. Sa fille s'efforce de devenir une jeune femme énergique, indépendante, perspicace, artiste et plus à son aise que sa mère.

Tigran est le fils aîné - prudent, concentré, solide - tandis que Garo, le cadet, est plein d'entrain, prend des risques, obligeant Tigran à tenter de le protéger plus d'une fois contre son gré. Garo est passionné, charismatique. Large d'esprit, il étreint la vie avec intrépidité, tout en combattant, en dépit des désillusions, son dégoût pour la cruauté et le mal qu'il est amené à croiser.

La famille découvre que l'Amérique n'est pas cette terre mythifiée d'opportunités, mais qu'elle est gangrenée par la pauvreté, la guerre, le racisme, la censure, la drogue et la corruption. L'histoire tourmentée des Ararat révèle des vérités universelles sur les combats d'innombrables familles, immigrées et autochtones.

Les cinq membres de la famille Ararat se font ici entendre et nous font partager cette épopée. Alors que la famille se remet du génocide et de son traumatisme générationnel, tous se retrouvent dans cette terre fertile, et pourtant hostile, de la Californie centrale, avant qu'une tragédie ne les frappe à nouveau.

Le tableau de couverture avec son cadre effiloché et blanchi est dû à l'épouse de l'A., Jeanette Arax Melnick, tandis que le roman s'inspire en partie de la vie de la famille Arax. Combinant histoire et mémoires romancés, The Ash Tree est un roman important, merveilleusement écrit, sur la survie, la renaissance et la douleur.

Parmi les précédents ouvrages de Daniel Melnick, citons Hungry Generations: a novel (iUniverse, Inc., 2004), un roman sur une communauté de musiciens immigrés qui vécut à Los Angeles dans les années 1940. Né en Californie, il a enseigné à l'Université de Berkeley, où il a soutenu sa thèse de doctorat, ainsi qu'à celle de Cleveland, dont il est professeur d'anglais émérite; il est actuellement chargé de cours à l'Université Case Western Reserve (Cleveland, Ohio).

The Ash Tree est disponible sur Barnes & Nobles et Amazon.com au prix de 25 dollars (ISBN : 9780981854762). Pour plus d'informations, consulter www.theashtree.net.          

___________

Traduction : © Georges Festa - 05.2015

site de Daniel Melnick : www.danielmelnick.com