lundi 25 janvier 2016

Splendeurs et misères : Images de la prostitution 1850-1910 - Paris, Musée d'Orsay, 22.09.2015 - 17.01.2016



 Gustav Adolf Mossa, Elle, 1905, huile et dorure sur toile, 80 x 63 cm
Nice, musée des Beaux-Arts Jules-Chéret


Splendeurs et misères
Images de la prostitution 1850-1910
Paris, Musée d'Orsay, 22.09.2015 - 17.01.2016

par Georges Festa


à Jorge L.

Le jeune homme au béret. Regard fuyant, faussement posé. Les férocités tues. Animalité de la main. Le tabouret tapissé. Auquel répond le désordre des plis du pantalon. L'autre main dissimulée. Près de l'aine. Fragilité toute apparente. Que dément la posture solide. Campé sur sa braguette. Sachant le prix. Du bien et du mal. E. Ruppert, [Souteneur], vers 1900, aristotype, 17 x 11 com, Paris, Nicole Canet, galerie Au Bonheur du Jour

Les méandres quotidiens. Silhouette noire, enluminée d'éclats rouges. Les nuits de sang. Qui s'avancent, attendent. Prêtes au sacrifice. Sur la droite, le petit homme. Accolé au réverbère. Grille voisine. Hérissée de fer et de pierre. Les villes cannibales. Car tout est mesuré, calculé. Les chasses de l'humanité ordinaire. Pleins et vides. Jean Béraud, L'Attente, vers 1885, huile sur toile, 56 x 39,5 cm, Paris, musée d'Orsay

Dominations. Parmi les voûtes et les grillages. Religieuse immobile, observant en silence. Scène de rafle ordinaire. Comédie gestuelle. Des pleurs à l'étirement. Se coiffer, vérifier un lacet. Se demander pourquoi. Combien. Plumet espiègle. Dialogue de la jeune et de l'ancienne. Papillon orangé d'un foulard. La vie. Malgré tout. Jean Béraud, La Salle des filles au Dépôt, 1886, huile sur toile, 144 x 110,5 cm, Texas, collection particulière

Quand tout bascule. Le jour haché de noir et de jaune. Corps tourbillonnant. Orteils se dressant au-dessus de la pierre. Horizons industriels, flous, scandés de vermillon. Il n'est plus temps. Ni sens. La seule issue possible. L'appel du vide. Regagner les grands fonds. Comme on renaît. D'un cauchemar. Ou d'un viol. Léonce Burret, "L'évasion !", L'Assiette au beurre, 19 juillet 1902

Les nuits de Nosferatu. Silhouette masculine. Epaisse, indistincte. S'appuyant d'une main sur le mur de l'escalier. Ombres et griffures. Présageant ce qui va suivre. Ce que l'instinct pousse, répète. Dans cette masse qui s'avance. Oublieuse de tout espoir. Nul regard, nul détail. Lorsque tout n'est que prédation. Aveugle. René Georges Hermann-Paul, Les Grands Spectacles de la nature, vers 1900, estampe, 41,5 x 30,4 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France

L'échappée. Couche blanche, laiteuse. Maja callipyge. S'adonnant à quelque rêverie. Entre deux passes. La glace au lit fuyant. Ferronnerie défaite. N'être plus que ce corps. Les limites dernières. Au plus obscène. Au plus faible. Tu seras mon bourreau. Je serai ta vierge. De merci. Hécate et ses chiens. Miracles du sacrifice. Impossible. Anonyme, [Client trahi par l'armoire à glace], vers 1910, tirage gélatino-argentique, 9 x 14 cm, Paris, Les Archives d'Éros  

L'oubliée aux paniers à linge. Adossée au banc. Visage égaré. D'adolescente. Les mains qui n'en peuvent plus. Le corps las. Les deux hommes en redingote. Toisant du regard. L'inférieure, l'inégale. Réduite à l'état de gibier. Poussières du soleil. Tout autour le quai. Déroulant, enserrant. Dans cette nuit. Aux feuilles mortes. Pascal Dagnan-Bouveret, La Blanchisseuse ou Sur les quais de Paris en automne, 1880, huile sur toile, 34 x 51 cm, Londres, collection particulière

Ballet de pavés et de roses. Telle une danseuse improvisant. Etagements verts et noirs de la robe. Regard lourd, espiègle. Chargé d'heures et de veilles. Bouquet éclipsant l'autre ballet. Fait de labeur, d'enfermements. Calèche sombre, d'où un homme observe. Cheval de trait blanc. L'autre personnage féminin. De dos. La vieillesse. Qui attend. Giovanni Boldini, En traversant la rue, 1873-1875, huile sur panneau, 46,2 x 37,8 cm, Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute

Les affranchies. Se jouant des codes. Oublieuses des masques. Tu seras mon épousée. Fuir. Pour un jour. Cette comédie du vice et de la vertu. Tout autour le café et ses clients. Poses altières, doucereuses. Calculatrices. Visages flous. Ou traits forcés. Car il n'est pas d'issue. Où il s'agit de sauver sa peau. Se laisser aller. Illusions vengeresses. Henri de Toulouse-Lautrec, Au Moulin Rouge : les deux valseuses, 1892, tempera à l'huile sur carton, 93 x 80 cm, Prague, Národní Galerie

L'Indienne. Comme échappée d'une terre étrangère. Chevelure brune. En saccade. Yeux sombres. Interrogateurs. Incertains. Lorsqu'il n'est plus de règles. Virginité première. Inouïe. Avoir traversé tant de labyrinthes. Guetté l'espoir. Photographie de passeport. Pour ce qui est à venir. Les îles. Nos continents secrets. Mon égale. Vincent Van Gogh, Tête d'une prostituée, 1885, huile sur toile, 35,2 x 24,4 cm, Amsterdam, Van Gogh Museum, Vincent Van Gogh Foundation

Emblèmes de l'ordre. La tenancière de bordel. Aux pétales muets. Flanquée d'un bouquet en vase. Marbre et registre, pièces de monnaie. Car dans cette vanité moderne. Fresques de toujours. Où les murs étouffent. D'autres fleurs, d'autres cris. La passeuse des enfers. Où il s'agit de verser l'obole. Madones vénales. Lasciate ogni amore. Gustave Courbet, Mère Grégoire, 1855 et 1857-1859, huile sur toile, 129 x 97,5 cm, Chicago, The Art Institute of Chicago  

 Le couple inédit. Proue du canapé rouge. Main masculine. Bras enserrant le torse. Vierge du Corrège s'accouplant à l'invisible. Contraste des velours et du pantalon neigeux. Pesanteurs corporelles. Autre callipyge. Oblique, se prêtant à d'autres amours. Les renversements. Quand le réel se tord. Nous savons. Le véritable ordre des choses. Anonyme, [Scène de boudoir; 4], vers 1855-1865, tirage sur papier albuminé, rehaussé de couleurs, Paris, Bibliothèque nationale de France

Diane masquée. Glissant entre deux surfaces mates. Vanité d'opéra. A la fois cruel et distant. Complice et amusé. Entre enfance et mort. Plis de la robe qui n'en finit mais. Songe préraphaélite. Ou cauchemar de Füssli. Visage échevelé, bracelets lourds. Ce que ce manège dissimule. L'âpreté au plaisir. Le troc. L'insaisissable. Virginia Oldoïni, comtesse Verasis de Castiglione et Pierre-Louis Pierson, Un dimanche, entre 1861 et 1866, Paris, musée d'Orsay

Le boudoir aux quatre pantins. Pierrot, Arlequin. Galant ou courtisane. Versions que l'on devine interchangeables. Corps enivrés, endormis. Sur lesquels veille le clown androgyne. Auréolé de blanc. Cène de mascarade. Ou rémanences. Retour du refoulé. Nos Anciens Régimes. Erotiques de la dépense. Gratuite. Baroque. Thomas Couture, Les Prodigues ou Le Souper à la Maison Dorée, 1855, papier mécanique, fond brossé beige, impression à la planche de bois en 2 lés de 23 couleurs, 186 x 235 x 3,5 cm, Senlis, musée d'Art et d'Archéologie, dépôt du musée des Arts décoratifs, Paris

L'autre Terre. Cybèle d'ivoire, païenne. Dominant un monceau de cadavres. Au regard fixant le spectateur. Vois d'où tu viens. Ce que je ferai de toi. Chevelure aux deux corbeaux. Veillant un nid de crânes. Les générations accumulées. Abîmes de Brueghel. De ses doigts pétrir la masse. Ce que tu sacrifies. A chaque fois. Gustav Adolf Mossa, Elle, 1905, huile et dorure sur toile, 80 x 63 cm, Nice, musée des Beaux-Arts Jules-Chéret

Le voile aux pustules. Corps enveloppé de vert. Lèvres invitant aux interdits. Alentours comme incendiés. Précis de décomposition. Instant figé sur pellicule. Regard qui sait. Saura. Savait. L'envers des choses. La passeuse d'oubli. Sans âge. Ni passé. Seules compteront ces quelques minutes. Où tout s'effondrera. Pour recommencer. Les cycles. Louis Anquetin, Femme à la voilette, 1891, huile sur toile, 81 x 55 cm, New York, collection particulière, courtesy D. Nisinson

Pentoptyque de fin. Pendant que d'autres sont dévorés de terre et de feu. Tandis que les règles s'effacent. Pendant que des masses sont anéanties. Chambres de dernière instance. Jugements sans appel. Désordre blanc et noir. Où tables de café et lits s'emmêlent. Où il n'est plus d'aube, ni de crépuscule. Se fondre dans l'indistinct. L'irrécupérable. Ultimes saluts. Avant la catastrophe. Anonyme, [Femmes et clients, 1, 2, 3, 4, 5], 1915-1916, aristotype, 12 x 17 cm environ, Paris, collection Serge Kakou.

© georges festa - 01.2016 - Reproduction interdite.   

site du Musée d'Orsay : www.musee-orsay.fr